Maladie hémolytique du nouveau-né


Une femme enceinte peut être exposé à des antigènes des globules rouges que son bébé hérite de son père, quand quelques-uns des globules rouges de l'enfant passent dans le sang de sa mère, surtout au moment de la délivrance. Dans certains cas, la femme peut fabriquer des anticorps contre ces antigènes. Une femme peut aussi avoir fabriqué des anticorps alors qu'elle a reçu des transfusions de sang contenant des antigènes qu'elle n'a pas. Comme la plupart des anticorps peuvent traverser le placenta, ils peuvent attaquer les globules rouges du bébé et provoquer une maladie hémolytique du nouveau-né.

Avec les anticorps ABO (à partir du systèmede groupe sanguin ABO) ou ceux résultant de transfusions antérieures, cela peut se produire pendant la première grossesse car les anticorps sont naturellement présents. Avec les anticorps résultant d'une exposition à des globules rouges d'un bébé, comme les antigènes du système Rh ou d'autres antigènes, il n'y a généralement pas d'incidence sur le premier bébé, mais cela peut affecter les enfants lors des grossesses ultérieures.

La maladie hémolytique du nouveau-né est une affection grave et peut nécessiter que le bébé subisse immédiatement une ou plusieurs transfusions sanguines pour survivre. Heureusement, sa fréquence a été fortement réduite depuis le développement des globulines anti-Rh, qui sont injectées à la mère peut recevoir au moment approprié, juste après une grossesse, ce qui aide à prévenir le développement des anticorps Rh.


Le contenu a été actualisé le:  16.04.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.