Qu'est ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire rassemble les mécanismes de protection de l'organisme contre les micro-organismes et les substances "étrangères". Le fonctionnement du système immunitaire repose sur 2 éléments principaux. L'un est la production des anticorps, structures protéiques qui attaquent les substances "étrangères" et permettent leur élimination de l'organisme, ces anticorps sont un constituant majeur du système immunitaire humoral. L'autre élément est constitué de cellules sanguines spéciales, appelées lymphocytes T, qui peuvent directement attaquer les substances "étrangères", et sont un constituant majeur du système immunitaire cellulaire.

A la naissance, la protection du nouveau-né repose uniquement sur les anticorps d'origine maternelle transmis in utero; les anticorps et les lymphocytes T du nouveau-né ne deviennent protecteurs qu'après avoir été exposés une première fois à une substance "étrangère": c'est la notion d'apprentissage du "soi" et du "non-soi" par le système immunitaire. C'est la raison d'être de la vaccination: permettre à notre système immunitaire d'apprendre à reconnaître des formes atténuées des bactéries et des virus, pour ensuite reconnaître sans délai les bactéries et virus pathogènes qui peuvent causer la maladie, et ainsi assurer la protection de l'organisme.

Normalement, le système immunitaire identifie que les tissus de l'organisme (le "soi") ne sont pas des substances "étrangères" (le "non-soi") et ne les attaque pas. Si une xénogreffe est réalisée, le système immunitaire identifie habituellement que les organes qui sont transplantés sont différents et les attaque; ce phénomène constitue le rejet. Des médicaments (les immunosuppresseurs) permettent de réduire l'activité du système immunitaire, ils sont prescrits aux personnes qui ont reçu des greffes, à moins que le donneur ne soit un jumeau identique. Dans le cas du cancer, il arrive parfois que les cellules cancéreuses se différencient suffisamment des cellules normales pour que le système immunitaire les reconnaisse comme "étrangères", mais cette réaction immunitaire est  généralement incapable à elle seule d'empêcher la propagation d'un cancer.

Suivant
Le contenu a été actualisé le:  24.01.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.