Qu'est-ce que c'est ?

Le diabète sucré est le nom donné à un groupe de pathologies liées à l’incapacité des patients à produire et/ou à utiliser l’insuline, ce qui conduit à des concentrations de glucose sanguin élevées. Pour l’OMS, le diabète est défini par une glycémie supérieure à 1,26 g/l (7 mmol/l) après un jeûne de 8 heures et vérifiée à deux reprises. Il est aussi défini par la présence de symptômes du diabète (polyurie, polydipsie, amaigrissement) associée à une glycémie supérieure ou égale à 2 g/l (11,1 mmol/l) 2 heures après une charge orale de 75 g de glucose.
Il ne faut pas le confondre avec le diabète insipide, une pathologie plus rare qui est associée à des symptômes semblables à ceux du diabète sucré mais qui a une cause différente (insipide = pas de sucre dans les urines). Bien que les deux partagent le même terme « diabète » (qui signifie production d’urine augmentée), le terme diabète, quand il est utilisé seul, est souvent utilisé pour désigner le diabète sucré et sera utilisé de cette façon dans cet article.
Le diabète perturbe l’équilibre normal entre l’insuline et le glucose. Après un repas, les glucides sont généralement décomposés en glucose et en d’autres sucres simples. Ceci provoque une augmentation de la glycémie et stimule la sécrétion pancréatique d’insuline dans la circulation sanguine.

L’insuline est une hormone produite par les cellules béta du pancréas. Elle régule l’utilisation du glucose par  les cellules de l’organisme et fonctionne avec le glucagon, une autre hormone pancréatique, pour maintenir la glycémie dans une fourchette de valeurs étroites. Si l’insuline est inefficace ou en quantité insuffisante ou si les cellules de l’organisme sont résistantes à ses effets (insulino-résistance), la glycémie reste élevée et les cellules de l’organisme sont « affamées ». Ceci peut causer des problèmes à la fois aigus et chroniques en fonction de la gravité de la carence en insuline. La plupart des tissus de l’organisme dépendent du glucose pour la production d’énergie et tous sauf quelques uns, tels que le cerveau ou le système nerveux, sont entièrement dépendants du transport médié par l’insuline.

Une hyperglycémie aiguë peut être une urgence médicale. L’organisme essaie de se débarrasser de l’excès de glucose sanguin en l’éliminant grâce à une augmentation du volume d’urines.  Ce processus peut provoquer une déshydratation et peut bouleverser l’équilibre électrolytique de l’organisme car le sodium et le potassium sont éliminés dans l’urine. Comme le glucose n’est pas disponible pour les cellules à cause d’un déficit sévère en insuline, l’organisme peut tenter de fournir une source d’énergie alternative en métabolisant les acides gras. Ce processus moins efficace conduit à l’accumulation de corps cétoniques et bouleverse l’équilibre acido-basique de l’organisme, produisant un état connu sous le nom d’acidocétose.  Si rien n’est fait, une hyperglycémie aiguë peut entraîner une déshydratation sévère, une perte de conscience et même la mort.

Les concentrations de glucose qui augmentent dans le temps et qui deviennent élevées de façon chronique peuvent ne pas être remarquées en premier lieu par le patient. L’organisme essaie de contrôler la quantité de glucose dans le sang en augmentant la production d’insuline et l’excrétion de glucose dans les urines. En général, les symptômes commencent à apparaître quand l’organisme n’est plus capable de compenser les niveaux trop élevés de glycémie. L’hyperglycémie chronique peut causer des dommages à long terme pour les vaisseaux sanguins, les nerfs et les organes dans tout le corps et peut entraîner d’autres pathologies comme une insuffisance rénale, une perte de la vision, des accidents vasculaires cérébraux et des maladies cardiovasculaires; le diabète conduit aussi fréquemment à des troubles circulatoires dans les jambes. Les dommages causés par l’hyperglycémie sont cumulatifs et peuvent commencer avant que le patient ne soit au courant qu’il est diabétique. Plus tôt la pathologie est dépistée et le traitement est commencé, meilleures sont les chances de réduire les complications.

Suivant
Le contenu a été actualisé le:  24.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.