Examens de laboratoire

La glycémie est un des tests les plus importants pour un diabétique. La glycémie à jeun est utilisée pour dépister et diagnostiquer le diabète et le pré-diabète. Elle est, en général, faite dans le cadre d’un examen médical de routine, elle est prescrite lorsquequelqu’un présente des symptômes suggérant un diabète, et systématiquement quand une personne se présente aux urgences avec une affection aiguë.

Selon l’American Diabetes Association, une glycémie à jeun, une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) ou une mesure de l’HbA1c (hémoglobine A1c ou aussi appelée hémoglobine glyquée)  peuvent être utilisées pour diagnostiquer un diabète ou un pré-diabète. Chaque test a ses avantages, ses inconvénients et ses limites. Par exemple, la glycémie à jeun nécessite 8 heures de jeûne. L’HGPO nécessite que le patient fasse une glycémie à jeun puis boive une quantité standard d’une solution de glucose et, deux heures plus tard, une autre glycémie est réalisée. Avec l’HbA1c, les patients n’ont pas besoin de jeûner 8 heures ni de subir des prélèvements multiples sur plusieurs heures, mais ce test n’est pas recommandé pour tout le monde. Il ne devrait pas être utilisé pour diagnostiquer un diabète chez les femmes enceintes, ni chez les personnes qui ont eu récemment une hémorragie sévère ou des transfusions sanguines, ni chez ceux qui ont des maladies chroniques du rein ou du foie, ni chez les personnes souffrant de troubles sanguins tels qu’une anémie ferriprive, une anémie due à une carence en vitamine B12 ou sont porteurs d'un variant hémoglobinique. Seules les méthodes de dosages de l’Hb A1c qui ont été référencées comme méthode de laboratoire acceptable (standardisée) devraient être utilisées à des fins de diagnostic et de dépistage. Actuellement, les tests de biologie délocalisée, tels que ceux qui peuvent être utilisés dans le cabinet du médecin ou au lit du patient sont trop variables pour une utilisation diagnostique mais peuvent être utilisés pour surveiller le traitement (mode de vie et traitement médicamenteux). Si le premier résultat est anormal, le test doit être répété un autre jour pour confirmer le diagnostic de diabète. Le diabète gestationnel est généralement diagnostiqué en utilisant un test de charge oral en glucose (HGPO) soit en un temps (HGPO avec charge orale de 75g) soit en deux temps (HGPO de dépistage avec charge orale de 50g puis HGPO diagnostique avec charge orale de 75 ou 100 g chez les personnes ayant été dépistées positivement).

Parfois, on recherche dans des échantillons d’urine du glucose, des protéines et des corps cétoniques lors d’une visite médicale. Si on retrouve une présence de glucose et/ou de protéines ou de corps cétoniques sur la bandelette urinaire trempée dans l’échantillon d'urine, le patient présente un problème qui doit être pris en charge. C’est un outil de dépistage, mais il n’est pas assez sensible pour le suivi.

Les diabétiques doivent surveiller leur propre glycémie, souvent plusieurs fois par jour, pour déterminer dans quelle mesure leur glucose sanguin est au dessus ou en dessous de la normale, et, en fonction des recommandations faites par leurs médecins, pour savoir quelles modifications doivent être apportées à leurs traitements. Ce suivi de glycémie est généralement réalisé en plaçant une goutte de sang (obtenue en piquant la peau avec une petite lancette) sur une bandelette puis en insérant la bandelette dans le lecteur de glycémie, une petite machine qui fournit un affichage digital de la glycémie.

L’Hb A1c est un test qui, en plus d’être utilisé pour le dépistage et le diagnostic, est aussi prescrit plusieurs fois par an pour surveiller les patients avec des diabètes de type 1 et 2. C’est une estimation de la quantité moyenne de glucose présent dans le sang durant les 2 ou 3 derniers mois et elle aide le médecin à déterminer si le traitement est bien adapté pour contrôler la glycémie au long cours.

La microalbumine, souvent prescrite sous forme de ratio microalbumine/créatinine, est un test qui mesure de très petites quantités de protéines dans les urines (microalbuminurie). C’est un symptôme très précoce d’atteinte rénale. La microalbumine est généralement mesurée une fois par an.

Les recherches de corps cétoniques dans les urines et/ou le sérum peuvent être prescrites pour surveiller les patients qui se présentent aux urgences avec des symptômes évoquant une hyperglycémie aiguë et pour surveiller les patients qui sont traités pour acidocétose. Une accumulation de corps cétoniques peut se produire à chaque fois qu’il y a une diminution de la quantité ou de l’efficacité de l’insuline de l’organisme.

Plusieurs autres examens de laboratoire peuvent être utilisés pour surveiller le diabète, pour évaluer la fonctionnalité des organes et pour détecter des complications émergentes. Ces tests peuvent comprendre:

- Pour surveiller la fonction rénale: clairance de la créatinine, taux de filtration glomérulaire calculé, taux de filtration glomérulaire estimé, bilan biochimique standard, urée, créatinine, plus rarement cystatine C

- Pour surveiller le cholestérol et d’autres lipides: cholestérol, HDL cholestérol, LDL cholestérol, triglycérides et profil lipidique

- Pour surveiller la production d’insuline: insuline, peptide C.

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  24.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.