Qu'est ce que l'infertilité ?

L’infertilité correspond à une altération des capacités reproductives de l’individu et à l’impossibilité d’obtenir une grossesse. Le diagnostic est posé pour un couple après six mois à un an de rapports non protégés, au moment optimal du cycle (centré sur l’ovulation) sans avoir obtenu de grossesse ou avec impossibilité de maintenir la grossesse jusqu’à l’accouchement d’un enfant vivant.

Les troubles de la fertilité peuvent survenir au cours des différentes étapes du processus de conception: développement ou émission de l’ovule ou des spermatozoïdes, fécondation ou transport de l’ovule fécondé de la trompe de Fallope vers l’utérus, implantation de l’embryon dans la paroi utérine (l’endomètre). Chez la femme, l’appareil reproducteur est constitué du vagin, du canal cervical, de l’utérus, des trompes de Fallope, des ovaires, et de la vulve (structure externe). L’appareil génital masculin comprend les testicules, les canaux déférents, les vésicules séminales, la prostate et le pénis.  Les hormones impliquées dans le contrôle de la reproduction et du métabolisme (produites par les glandes hypothalamique, hypophysaire et thyroïdienne, ainsi que par les ovaires et les testicules) jouent également un rôle majeur.

Dans les pays européens, environ 1 couple sur 7 présente un trouble de la fertilité. En effet, la fertilité diminue avec l’avancée en âge, surtout pour la femme et l’âge moyen de la maternité s’est élevé au cours des précédentes décennies. L’origine de l’hypofertilité peut concerner soit la femme (32%), soit l’homme (20%), soit les deux (40%), soit non déterminée (8% des cas à ce jour).

Les causes d’hypofertilité féminine les plus fréquentes sont soit générales (liées à l’âge et la diminution de la réserve ovarienne…), soit mécaniques (altération ou obturation des trompes utérines, endométriose, conséquences de maladies sexuellement transmissibles..), soit endocriniennes (liées aux troubles de l’ovulation,…). Les causes masculines les plus fréquentes sont liées à l’altération de la qualité du sperme.

L’équilibre nutritionnel, la qualité de vie, les facteurs environnementaux, la prise de toxiques (alcool, tabagisme, drogues,..) ont également une influence.

 

Qui faut-il explorer ?

La femme et l’homme   

Les tests qui évaluent la fertilité sont complexes, coûteux et prennent du temps. Aussi, il est important de faire un bilan d’emblée chez les deux membres du couple, et ce d’autant plus que la femme est âgée de plus de 30 ans pour éviter de laisser perdre au couple, des mois voire des années précieuses pour une prise en charge efficace. La première consultation du couple permettra de faire préciser la durée de vie commune, le délai d’absence de contraception éventuelle, la fréquence et la qualité des rapports sexuels, la fécondité préalable éventuelle, les maladies antérieures, les prises médicamenteuses, l’exposition aux toxiques (tabac, alcool, drogues, pesticides,…), le retentissement psychologique,.. Cet entretien sera suivi d’un examen clinique pour la femme et l’homme.

Suivant
Le contenu a été actualisé le:  25.05.2012

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.