Examens

Il n'existe aucun examen qui permet de détecter directement l'insulinorésistance. Au lieu de cela, un médecin s’intéressera à l'ensemble du dossier clinico-biologique pour suspecter une insulino-résistance, sur l’augmentation de la glycémie, de la concentration en triglycérides et en cholestérol LDL et une diminution des concentrations de cholestérol HDL.

Les examens de laboratoire les plus susceptibles d'être utilisés sont:

La glycémie
Habituellement effectuée à jeun. Dans certains cas, un médecin peut également demander une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO): après une charge déterminée de glucose, réalisation d’une glycémie avant et 120 minutes après l’absorption. L’objectif de cet examen est de déterminer une altération de la réponse à l’hyperglycémie (c'est-à-dire si la glycémie s’élève anormalement par rapport à un sujet normal).

L'Exploration d’une Anomalie Lipidique (EAL).
Elle permet de déterminer les concentrations du cholestérol HDL et LDL, des triglycérides et du cholestérol total. Si les triglycérides sont trop élevés, rendant impossible le calcul du cholestérol LDL à partir des autres paramètres, une mesure directe de la concentration de LDL peut être réalisée.

D'autres tests de laboratoire peuvent être utilisés pour aider à évaluer la résistance à l’insuline et fournir des informations supplémentaires, parmi lesquels:

L'insuline
La concentration de l’insuline dans le sang à jeun est variable, mais est habituellement plus élevée chez les personnes insulino-résistantes.

CRP us
Cet examen permet de détecter une protéine impliquée dans l’inflammation, une des caractéristiques du syndrome métabolique, à de très faibles niveaux dans l’organisme. Il peut-être prescrit dans le cadre d’un bilan d’évaluation du risque cardiaque. Il peut être également augmenté avec l'insulino-résistance.

sdLDL
Il s’agit d’une mesure du nombre de lipoprotéines de basse densité ( lipoprotéines petites et denses). Ce test n'est pas fréquemment prescrit, mais peut être réalisé dans le cadre d’une évaluation des sous-fractions des lipoprotéines.

Test de tolérance à l'insuline
Rarement utilisé en situation clinique, il s’agit d’une méthode de détermination de sensibilité à l'insuline (ou de résistance), en particulier chez les personnes obèses ou celles souffrant du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Ce test implique une perfusion intra veineuse de l'insuline, avec des mesures consécutives de glucose et d'insuline.

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  03.05.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.