Examens


Examens de laboratoire

La TSH est le premier examen qui est généralement prescrit par un médecin quand il soupçonne une maladie de la thyroïde. Si la TSH est anormale, alors votre médecin prescrira généralement la T4 libre (T4l) pour confirmer le diagnostic. La T3 libre (T3l) peut également être prescrite.

Parmi les autres examens de laboratoire souvent prescrits, il faut citer les anticorps antithyroïdiens qui sont produits contre les principaux antigènes de la thyroïde, constitués par la thyropéroxydase (enzyme-clef de la biosynthèse des hormones thyroïdiennes), la thyroglobuline et le récepteur de la TSH. Ceux-ci sont susceptibles d’induire la formation d'autant d'auto-anticorps:
 - Les anticorps anti-thyropéroxydase (anti -TPO) dont le titre est corrélé avec l'abondance de l'infiltrat lymphoplasmocytaire de la thyroïde. Ils sont présents dans la maladie de Hashimoto à des titres très élevés, mais aussi dans d’autres thyropathies auto-immunes.
- Les anticorps antithyroglobuline (anti-Tg) accompagnent habituellement les anti-TPO ou surviennent parfois isolément. De nombreuses pathologies peuvent en effet induire la présence d'anticorps anti-thyroglobuline, notamment la polyarthrite rhumatoïde ou autres maladies auto-immunes, telles que le lupus par exemple. Dans l'évaluation de l'auto-immunité, leur détection n'est recommandée qu'en l'absence d'anti-TPO ou de carence iodée.
- Les anticorps anti-récepteur de TSH se lient aux récepteurs de la TSH présents à la surface des thyréocytes. Ils sont généralement thyréo-stimulants mais parfois sont thyréo-bloquants. Ils constituent un marqueur diagnostique et pronostique de la maladie de Basedow.

Dépistage

La nécessité de dépister les dysthyroïdies est controversée. Toutefois un certain nombre de situations sont connues comme favorisant l’apparition d’un dysfonctionnement de la thyroïde. La plus fréquente est la grossesse. En effet la gestation modifie les équilibres thyroïdien et immunitaire. De nombreux mécanismes tendent à créer une tolérance immunitaire pendant la grossesse et à exacerber les maladies auto-immunes lors du post-partum. Certains médecins recommandent un dépistage de ce risque par l’établissement d’un bilan thyroïdien à toutes les femmes en début de grossesse incluant TSH, T4L et anticorps anti-TPO et éventuellement la recherche d’une carence iodée d’autant que les besoins sont augmentés pendant la gestation.

Autres Examens

Le premier examen pour explorer ce petit organe est la palpation. Votre médecin pourra ainsi dépister un goître (augmentation du volume de la thyroïde) et des nodules. Viennent ensuite les techniques d'imagerie, avec l’échographie et la scintigraphie. Ces deux examens sont totalement indolores.

L'échographie est réalisée en passant une sonde à ultrasons sur le cou. Elle permet de visualiser la thyroïde, les nodules (kystes) et d’en donner les dimensions et de savoir si le nodule est solide ou rempli de liquide. Les nodules liquidiens (kystes) sont toujours bénins. Les nodules solides ou mixtes, sont cancéreux une fois sur 10.

La scintigraphie, permet, après ingestion d'une très faible dose d’iode ou de technetium radioactifs, de déterminer au moyen d’une caméra si un nodule thyroïdien sécrète (nodule "chaud" qui apparaît foncé à l’image) ou non (nodule "froid"). Les nodules “chauds” sont presque toujours bénins. Le radiotraceur (iode ou technétium radioactifs) est capté par les cellules thyroïdiennes tout comme l’iode naturel et c’est cela qui permet de réaliser une cartographie et une quantification de fixation thyroïdienne. Le patient doit être à jeun 2 heures avant l’examen. Les traitements thyroïdiens doivent être arrêtés. Il ne faut pas avoir eu d'examens radiologiques avec produit iodé dans le mois précédent.

La ponction (cytoponction) à l’aiguille fine, peu douloureuse permet de prélever quelques cellules de tissu thyroïdien (biopsie) pour en faire l’analyse et de repérer ainsi avec une grande précision les nodules cancéreux, qui devront être opérés.

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  24.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.