Examens

Les objectifs des examens menés dans le cadre de troubles hypophysaires sont de détecter un excès ou un déficit de production d’hormone, d’en déterminer la cause, et d’évaluer la sévérité de la situation. Les examens comprennent fréquemment des mesures à la fois des hormones que l’hypophyse produit telles que la TSH, et des hormones des autres glandes endocrines régulées par l’hypophyse, telles que l’hormone thyroïdienne thyroxine (T4).

Physiologiquement, les hormones hypophysaires sont libérées quand nécessaire. Les concentrations peuvent être relativement constantes dans le sang, comme c’est le cas pour la TSH, ou peuvent varier au cours de la journée, comme c’est le cas pour la GH, varier au cours d’un cycle, comme c’est le cas pour la LH et la FSH pendant le cycle menstruel, ou varier suite à un stress émotionnel. Parfois, à cause de ces variations, les résultats d’une seule analyse de sang ne donnent pas assez d’informations et des épreuves de stimulation ou de freination peuvent être requises pour détecter un excès ou un déficit en hormone. Dans ces examens, une substance, par exemple du glucose ou de l’insuline, est administrée pour stimuler ou inhiber la production d’une hormone de façon à mesurer les modifications provoquées.

Une fois que le diagnostic est posé, des examens peuvent être réalisés à intervalles réguliers pour surveiller l’efficacité du traitement donné. Une surveillance à long terme peut être nécessaire dans certains cas puisque les traitements peuvent ne pas résoudre complètement les perturbations ou peuvent être à l’origine de troubles hypophysaires additionnels immédiatement (dans le cas d’une chirurgie) ou à plus long terme (dans le cas d’une radiothérapie), mais aussi car certaines maladies héréditaires constituent un facteur de risque de développer un trouble hypophysaire au cours de la vie.

 

Examens biologiques:
-  prolactine
-    LH, FSH
-    TSH et thyroxine
-    hCG (gonadotrophine chorionique humaine) – pour dépister une grossesse
-    ACTH, cortisol et glucose
-    GH et IGF-1

 

Autres examens
-    IRM (imagerie par résonnance magnétique)
-    TDM (Tomodensitométrie)
-    Test de restriction hydrique (peut être utilisé pour aider au diagnostic du diabète insipide)

 

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  26.01.2016

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.