1. Qu'est ce que c'est ?

Acidose et alcalose sont des termes utilisés pour décrire les anomalies du pH sanguin du patient en dehors des valeurs normales. Mesurer le pH sanguin permet de savoir dans quelles mesures le sang est acide ou basique. Le pH sanguin doit être compris entre 7,35 et 7,45 pour que les processus métaboliques de l’organisme fonctionnent correctement et fournissent aux tissus une quantité suffisante d’oxygène. De nombreuses pathologies et/ou certains états peuvent être à l’origine d’un pH sanguin en dehors des valeurs normales.

Dans l’organisme humain, le métabolisme normal génère une grande quantité d’acides qui doivent être réutilisés pour maintenir une balance pH normale. La perturbation de cette balance peut être due soit à une accumulation d’acides ou de bases soit à une perte accrue d’acides ou de bases (voir le diagramme « des robinets et des drains » ci-dessous). On parle d’acidose lorsque le pH sanguin est inférieur à 7,35. On parle d’alcalose lorsque le pH sanguin est supérieur à 7,45. Ces deux états représentent une alarme pour l’organisme; ils déclenchent des réactions permettant la restauration de la balance et le retour à la normale du pH sanguin.

Les principaux organes impliqués dans la régulation du pH sanguin sont les poumons et les reins. Les poumons évacuent les acides de l’organisme en expirant le dioxyde de carbone (CO2). Dans les limites physiques, l’organisme peut augmenter ou abaisser la fréquence respiratoire pour modifier la quantité de dioxyde de carbone expirée. Cela modifie le pH sanguin en quelques secondes à quelques minutes. Les reins excrètent certains acides dans les urines et régulent la rétention des bicarbonates (HCO3-), une base qui augmente le pH sanguin. Les modifications de la concentration en bicarbonates surviennent plus lentement que celles en dioxyde de carbone, nécessitant plusieurs heures voire plusieurs jours. Souvent, la plupart de ces processus ont lieu en même temps et se poursuivent jusqu’à ce que la balance soit équilibrée ou jusqu’à ce que les capacités compensatrices de l’organisme soient épuisées ou submergées. Les pathologies pulmonaires ou rénales ainsi que d’autres affections métaboliques peuvent perturber la régulation du pH sanguin.

Figure 1: Entrées et sorties

ES pH
 

● Le pH sanguin doit rester compris entre 7,35 et 7,45.

● L’organisme tente de maintenir une balance constante entre les apports / production d’acides et de bases (robinet fermé) et la perte d’acides et de bases (robinet ouvert).

● Des déséquilibres entre le flux d’apport et les pertes conduisent à l’acidose (débordement d’acides) ou à l’alcalose (débordement de bases).

● La balance peut être rétablie en augmentant l’élimination (débit plus rapide à travers le « drain de sortie ») et/ou en diminuant l’influx (débit plus lent à travers le « robinet d’entrée »).

L’acidose ou l’alcalose peuvent être un état aigu (installé rapidement) ou un état chronique sur le long terme. L’acidose peut n’être responsable d’aucun symptôme ou peut être associée à des symptômes tels que fatigue, sensation de malaise ou vomissements. Une acidose aigüe peut aussi provoquer une augmentation du rythme et de l’amplitude de la respiration, confusion, et maux de tête, et cela peut conduire à un état de coma et dans certains cas le décès. Les symptômes liés à l’alcalose tels que l’irritabilité, la faiblesse et les crampes musculaires sont souvent dus à la perte de potassium (K+).

Les désordres acido-basiques sont divisés en deux grandes catégories. Ceux qui affectent la respiration et provoquent des modifications de concentration en dioxyde de carbone sont appelés acidose respiratoire (pH bas) et alcalose respiratoire (pH élevé). Les désordres acido-basiques d’origine respiratoire sont couramment dus à des pathologies pulmonaires ou certains états affectant la respiration. Les désordres modifiant la concentration en bicarbonates sont appelés acidose métabolique (pH bas) ou alcalose métabolique (pH élevé). Les désordres acido-basiques d’origine métabolique sont dus à une pathologie rénale et de nombreux autres états. Il existe des anomalies génétiques qui induisent la détérioration de voies métaboliques normales et peuvent donc engendrer un déséquilibre acide-base, classiquement une acidose. Ils sont appelés erreurs innées du métabolisme (ou désordres métaboliques génétiques) et l’effet acide-base est du à une perte ou une accumulation de composés dont la plupart sont acides. Les autres causes de désordres acido-basiques d’origine métabolique (non-respiratoire) sont le diabète (acido-cétose diabétique), des vomissements sévères et des diarrhées sévères.

Suivant
Le contenu a été actualisé le:  16.05.2013

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.