Qu’est-ce que c’est ?

 
Une protéinurie est une pathologie caractérisée par la présence de protéines dans les urines à une concentration supérieure à la normale. Elle est associée à diverses pathologies mais elle est parfois observée chez des individus apparemment en bonne santé. Une protéinurie qualifiée de légère ou transitoire peut s’aggraver au fil du temps.

Le sang contient de nombreuses protéines réparties dans la partie aqueuse appelée plasma. L’une des multiples fonctions des reins est la formation de l’urine par filtration du plasma pour éliminer les déchets tout en conservant les protéines. Au niveau des reins  deux mécanismes préviennent le passage de protéines dans l’urine: (1) les glomérules agissent comme un filtre et sont une barrière qui retient les protéines plasmatiques de grande taille, tout en permettant la filtration de l’eau et des protéines de petite taille; (2) les tubules permettent la réabsorption des petites protéines filtrées.

Une protéinurie survient le plus souvent lorsque les glomérules ou les tubules du rein sont endommagés. Au niveau des glomérules, une inflammation peut conduire à la fuite de quantité croissante de protéines et parfois de globules rouges que l’on retrouve alors dans les urines. Au niveau des tubules, des altérations peuvent empêcher la réabsorption des protéines. Une protéinurie peut également se développer lorsque une protéine de petite taille est présente en trop grande quantité dans le sang, les tubules ne sont alors plus capables de tout réabsorber.

Diverses situations pathologiques sont associées à une protéinurie. Les plus fréquentes sont:      
-  l’hypertension artérielle
-    le diabète
 
Parmi les autres causes on trouve:
-    les troubles du système immunitaire (par exemple le lupus érythémateux disséminé (LED), la néphropathie à IgA, le syndrome de Goodpasture…)
-    des infections
-    l'exposition à des toxines
-    un traumatisme
-    le cancer du rein
-    la pré-éclampsie
-    le myélome multiple

Le dépistage d’une protéinurie chez les femmes enceintes est important car, pendant la grossesse, sa présence est associée à la pré-éclampsie ou toxémie gravidique, caractérisée par une hypertension entrainant des œdèmes, nausées et maux de tête. La pré-éclampsie peut être dangereuse pour la mère et  l’enfant.

Au cours du myélome multiple en raison de la présence en excès de protéines de petite taille (chaînes légères libres d’immunoglobuline), on peut observer une protéinurie. De même et dans les pathologies qui provoquent une altération des globules rouges entrainant une libération d’hémoglobine, on peut observer une protéinurie avec des urines alors colorées en rouge.  

Chez des personnes en bonne santé, on peut observer une protéinurie pendant une durée plus ou moins longue. Elle peut apparaitre avec le stress, l’exercice, la fièvre, l’aspirine, l’exposition au froid. Enfin certaines personnes éliminent plus de protéines quand elles sont debout que quand elles sont couchées (on appelle cela une protéinurie orthostatique).

 

Suivant
Le contenu a été actualisé le:  18.04.2013

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.