Anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles

Synonymes: ANCA, anticorps anti-neutrophiles cytoplasmiques, c-ANCA, p-ANCA
Nom officiel: anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles
Examens apparentés: Numération des Globules Rouges, Numération des Globules Blancs, VS, Bandelettes urinaires

Dans quel but est-il prescrit ?

La recherche d’ANCA participe principalement au diagnostic de vascularite auto-immune. Cet examen peut être prescrit seul ou d’emblée avec 2 autres examens: les anticorps anti-MPO et les anticorps anti-PR3. Des examens de biologie médicale supplémentaires peuvent aider à orienter le diagnostic et comprennent: la vitesse de sédimentation pour rechercher une inflammation, la numération formule sanguine pour évaluer les globules rouges et les globules blancs, un examen urinaire (bandelettes urinaires) associé à un dosage de l’urée sanguine et de la créatinine pour évaluer la fonction rénale.

Parfois la recherche d’ANCA peut être prescrite pour suivre l’évolution de la maladie, détecter une rechute, évaluer la réponse au traitement, ou dans certains cas dans le cadre d’autres maladies auto-immunes telles que les maladies inflammatoires intestinales.

 

Quand est-il prescrit ?

La recherche d’ANCA et/ou d’anticorps anti-PR3 et anti-MPO est prescrite lorsque votre médecin pense que vous présentez des symptômes suggérant une vascularite systémique auto-immune.

Au début de la maladie, les symptômes peuvent être non spécifiques, tels que la fièvre, la fatigue, la perte de poids, les douleurs musculaires et/ou articulaires, et les sueurs nocturnes. Lorsque la maladie progresse, les lésions des vaisseaux sanguins peuvent entraîner des signes et des symptômes dus aux atteintes des différents tissus et organes. En voici quelques exemples: 

• Yeux: démangeaisons et rougeur (conjonctivite), troubles de la vision (vision floue, perte de vision) 

• Oreilles: perte d'audition

• Nez: nez qui coule ou autres symptômes persistants des voies respiratoires supérieures

• Peau: éruptions cutanées et / ou granulomes

• Poumons: toux, difficulté à respirer

• Reins: quantité anormale de protéines dans les urines

Certains laboratoires de biologie médicale réalisent d’emblée les 3 examens: ANCA, anti-MPO et anti-PR3, tandis que d'autres effectuent la recherche d’anticorps anti-MPO et anti-PR3 uniquement en cas de résultat positif pour la recherche d’ANCA.

L’examen peut également être réalisé périodiquement dans le cadre du suivi d’une vascularite auto-immune diagnostiquée.

Il existe des ANCA autres que les anti-MPO et anti-PR3 qui peuvent être recherchés spécifiquement dans certains cas.

 

Comment interpréter son résultat ?

Les résultats des examens de recherche d’ANCA doivent être interprétés avec prudence et prendre en compte plusieurs facteurs. Le médecin doit prendre en compte les signes cliniques et les symptômes ainsi que  les résultats d'autres examens tels que les examens d'imagerie pour poser un diagnostic.

Des concentrations sanguines élevées en ANCA, anti-PR3, et / ou anti-MPO apportent une aide au diagnostic de vascularite auto-immune systémique et à la distinction entre les différents types. Toutefois, afin de confirmer le diagnostic, une biopsie réalisée au niveau d'une lésion est souvent nécessaire. L’absence de ces anticorps dans le sang rend moins probable le diagnostic de vascularite auto-immune.

Le plus souvent, la recherche d’ANCA est effectuée en utilisant une technique de microscopie à immunofluorescence indirecte. Les échantillons de sérum de la personne sont mis en contact avec des polynucléaires neutrophiles pour permettre aux autoanticorps qui peuvent être présents de réagir avec ces cellules. L'échantillon est traité avec un colorant fluorescent et est ensuite examiné au microscope. En présence d’ANCA, une fluorescence des polynucléaires neutrophiles peut être observée et peut présenter différents aspects: 

• périnucléaire (p-ANCA): la plupart de la fluorescence est près du noyau du polynucléaire neutrophile. Environ 80 à 90% des p-ANCA sont des anticorps anti-MPO.

• cytoplasmique (c-ANCA): la fluorescence est  dans le cytoplasme de la cellule. Environ 90 à 95% des c-ANCA sont des anticorps anti-PR3.

• p-ANCA atypique: aspect retrouvé dans les maladies inflammatoires intestinales telles que la rectocolite hémorragique ou plus rarement dans la maladie de Crohn,  et dans certains cas de polyarthrite rhumatoïde

ANCA négatif: très peu ou pas de fluorescence

Si la recherche d’ANCA est positive, la concentration en anticorps dans le sang sera déterminée. C'est ce qu'on appelle un titre. Pour déterminer le titre, un échantillon de sérum est testé à différentes dilutions.  L’inverse de la plus forte dilution à laquelle l'anticorps peut être détecté est le titre. Par exemple, si l’un des échantillons est positif après avoir été dilué 64 fois, le titre est de 1:64. Plus le titre est fort, plus l’anticorps est présent dans l’échantillon.

Des recherches spécifiques d’anticorps anti-MPO et PR3 peuvent être réalisées en cas de résultat positif pour les ANCA ou parfois d’emblée: 

• Des concentrations élevées en anticorps anti-PR3 et des c-ANCA ou p-ANCA positifs sont observés chez plus de 80% des patients atteints de granulomatose de Wegener active.

• Des concentrations élevées en anticorps anti-MPO et des p-ANCA positifs sont compatibles avec une micropolyangéite, un syndrome de Churg et Strauss, ou une glomérulonéphrite.  

Des ANCA (souvent des pANCA atypiques dirigés contre d’autres protéines) peuvent être également retrouvés dans d'autres maladies auto-immunes, telles que les maladies inflammatoires intestinales, le lupus érythémateux disséminé et la polyarthrite rhumatoïde.

Le tableau suivant montre les résultats qui peuvent être obtenus dans différentes vascularites:

 

Vascularite

ANCA

Anticorps  anti-MPO et anti-PR3

Granulomatose de Wegener

cANCA

pANCA rares

Anti-PR3 : 75%

Anti-MPO : 10-15%

Polyangéite microscopique

cANCA

pANCA

Anti-PR3 : 30-35%

Anti-MPO : 50-60%

Syndrome de Churg et Strauss

cANCA

pANCA

Anti-PR3 : 10%

Anti-MPO : 50-80%

Périartérite noueuse

Rares

Rares

 

Les concentrations en ANCA peuvent changer en fonction du temps. Ainsi ce test peut parfois être utilisé d'une manière générale pour surveiller l'activité de la maladie et / ou la réponse au traitement.

 

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?

Dans la plupart des cas, une biopsie d'un vaisseau sanguin atteint est nécessaire de confirmer le diagnostic de la vascularite auto-immune.


Le contenu a été actualisé le: 20.02.2015

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.