Recherche de drogues illicites

Synonymes:
Nom officiel: Recherche de drogues illicites
Examens apparentés:

Dans quel but est-il prescrit ?

La recherche de drogues illicites dans les urines renseigne sur une consommation chronique ou récente. Pour la plupart des drogues, le dépistage dans les urines se négativera 2 à 3 jours après consommation.  Une exception notable: le cannabis peut être détecté jusqu’à 15 jours après consommation.

Un ordre de grandeur de la durée de détection après consommation des drogues est listé ci-dessous. Il y a une forte variabilité d’un sujet à l’autre et de plus, la détection dépend aussi de la quantité consommée, de la fréquence de la consommation, de la voie d’administration (orale, intra-veineuse), de la concentration des urines, et de la vitesse de dégradation et d’élimination de la drogue par l’organisme.
 

Drogue Durée de détection dans les urines
Alcool Jusqu’à 1 jour
Amphétamines & Ecstasy 1-3 jours
Barbituriques 1-3 jours
Benzodiazépines 1-3 jours
Cannabis (THC)  Jusqu’à  2 semaines
Cocaïne 1-3 jours
Codéine 1-2 jours
Dihydrocodéine 1-2 jours
Héroine (morphine) Jusqu’à 1 jour
Méthadone 1-3 jours


Les drogues illicites peuvent aussi être recherchées dans d’autres liquides biologiques comme la salive mais la durée de détection y est beaucoup plus courte que dans l’urine.
 

Quand est-il prescrit ?

Cette recherche est prescrite pour détecter ou exclure la consommation de drogues illicites. Les motifs de prescription comprennent entre autres certaines visites avant embauche et la surveillance au décours d’un traitement de substitution de drogues.

 

Comment interpréter son résultat ?

Un résultat de dépistage positif implique que la drogue est présente à une concentration supérieure à une concentration seuil propre à cette drogue. Les concentration seuil à utiliser ont fait l’objet de recommandations de la part des sociétés savantes (SAMSHA: Substance Abuse Mental Health Sources Administration, SFTA: Société Française de Toxicologie Analytique) et la plupart des laboratoires s’y conforment.  La détection des drogues est moins sensible si l’échantillon d’urines est dilué. Si une drogue est présente à une concentration inférieure à la concentration seuil le résultat de son dépistage sera rendu négatif
 
 

Y a-t-il d'autres choses à savoir ?

Des aliments, ou des médicaments peuvent interférer et produire des résultats faussement positifs lors du dépistage de première intention de certaines catégories de drogues, par exemple la consommation de graines de pavot comme la prise d’un sirop antitussif à base de codéine peuvent rendre positif un dépistage en opiacés. Pour cette raison, un résultat de dépistage positif doit être confirmé par une technique plus précise.


Le contenu a été actualisé le: 19.08.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.