VS

Synonymes: Vitesse de sédimentation des globules rouges
Nom officiel: Vitesse de sédimentation
Examens apparentés: CRP, Facteur Rhumatoïde, ANA

Dans quel but est-il prescrit ?
La VS est un test facile à réaliser, peu coûteux mais peu spécifique qui est utilisé depuis de nombreuses années pour aider les médecins à poser le diagnostic d’inflammation aiguë ou chronique, quelque soit l’origine de l’inflammation (infections, cancers, maladies auto-immunes…). Cet examen est considéré comme non spécifique 
- parce qu’une VS augmentée ne permet pas au médecin de localiser l’inflammation ni d’en connaître la cause
- et également parce que d’autres états que l’inflammation peuvent entraîner une accélération de la VS.
C’est la raison pour laquelle la VS est en général interprétée en tenant compte des résultats d’autres analyses.

La VS est plus particulièrement utile pour poser le diagnostic de deux maladies inflammatoires: l’artérite temporale (maladie de Horton) ou la polyarthrite rhumatoïde (PR). Une VS très élevée est considérée comme un argument diagnostic fort. La VS est également utilisée pour suivre l’activité des ces maladies et leur réponse aux traitements.

Quand est-il prescrit ? 
Un médecin prescrit habituellement une VS (et d’autres analyses complémentaires telles que la CRP…) pour évaluer l’existence d’une inflammation chez un patient qui a des symptômes évoquant une éventuelle polyarthrite rhumatoïde ou artérite temporale (tels que des maux de tête, une douleur dans le cou ou l’épaule, une douleur pelvienne, une anémie, une perte de poids non expliquée ou une raideur articulaire). Il y a beaucoup d'autres situations qui peuvent avoir pour conséquence une augmentation passagère ou prolongée de la VS.
La VS étant un marqueur non spécifique de l'inflammation susceptible d’être affecté par d'autres paramètres, les résultats de cet examen devront être confrontés aux données de l’examen clinique réalisé par le médecin, à l'histoire du patient, et aux autres résultats biologiques. Si les résultats de la VS sont compatibles avec les données de l’examen clinique, le médecin peut être en mesure de confirmer ou d'éliminer un diagnostic. Une VS élevée isolée, sans aucun symptôme d'une maladie spécifique, ne permettra habituellement pas au médecin de prendre une décision médicale. 
Si le médecin sait que le patient présente une maladie telle qu’une artérite temporale (où l’augmentation de la VS traduit l’activité de la maladie), il peut prescrire des VS à intervalles réguliers pour aider au suivi de cette maladie. Dans le cas de la maladie de Hodgkin, par exemple, une VS élevée de manière persistante peut être un facteur prédictif d'une première rechute après la chimiothérapie.

Comment interpréter son résultat ? 
Le médecin ne se contente pas des résultats d’une VS pour prendre une décision. Vous pouvez avoir un résultat de VS normal et présenter quand même un problème de santé.
Une VS modérément élevée peut se voir dans les inflammations, mais également dans les anémies, les infections, chez les femmes enceintes ou les personnes âgées.
Les VS très élevées sont habituellement dues à des causes évidentes, telles que l’augmentation marquée des globulines, rencontrée dans les infections graves. En fonction des symptômes présentés par le patient, le médecin pourra prescrire d'autres analyses (comme des cultures…). Les patients qui présentent un myélome multiple ou une maladie de Waldenström (tumeurs qui secrètent des immunoglobulines en grandes quantités) ont classiquement des VS très augmentées, et ce, en l’absence de toute inflammation. Comme cela a déjà été noté, les patients qui souffrent d’artérite temporale (maladie de Horton) ou de polyarthrite rhumatoïde (PR) présentent également des VS très élevées. 
Une accélération de la VS peut signifier une aggravation de l’état inflammatoire ou une réponse insuffisante à un traitement tandis qu’une diminution de la VS peut traduire une réponse positive au traitement.
En principe, une VS basse n’est pas synonyme de pathologie. Néanmoins, des valeurs basses peuvent être rencontrées chez les patients qui présentent une augmentation importante du nombre de leurs cellules sanguines (hyperleucocytose) ou, dans certains cas, des anomalies des protéines. Les pathologies qui s’accompagnent de modifications de la morphologie des globules rouges peuvent, elles aussi, se traduire par des VS particulièrement basses (drépanocytose).

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?
La VS et la protéine C-réactive (CRP) sont deux marqueurs de l'inflammation. En règle générale, les variations de la VS sont moins rapides que celles de la concentration de CRP, qu’il s’agisse du début de la phase d’inflammation ou de son amplification. La concentration de la CRP n’est pas modifiée par d'autres facteurs, contrairement à la VS, ce qui en fait un bien meilleur marqueur de l'inflammation que cette dernière. Cependant, la VS étant une analyse facile à  réaliser, beaucoup de médecins la prescrivent toujours en première intention, quand ils suspectent une inflammation chez leur patient.

L’élévation de la VS peut être due à une augmentation de la concentration des globulines ou du fibrinogène. Votre médecin peut alors vous prescrire un dosage de fibrinogène (protéine de coagulation qui est également un autre marqueur de l'inflammation) et une électrophorèse de protéines sériques. Les femmes ont tendance à avoir des VS plus élevées, notamment pendant la période des règles et lors de la grossesse.
La VS a été utilisée chez les enfants dans le cadre du diagnostic et du suivi de rhumatisme articulaire ou de maladie de Kawasaki.
Enfin la consommation de médicaments tels que dextran, methyldopa (Aldomet), contraceptifs oraux, procaïnamide, pénicillamine, théophylline, ou vitamine A peuvent augmenter la VS, alors qu'aspirine, cortisone et quinine peuvent la diminuer.


Le contenu a été actualisé le: 26.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.