Glucose

Synonymes: Concentration de glucose dans le sang ou Glycémie ou Glucose sanguin, Glycémie à jeun, Hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO), Glycosurie ou Glucose urinaire
Nom officiel: Glycémie
Examens apparentés: Bandelettes urinaires, Insuline, Peptide-C, HbA1c, Microalbuminurie

Qu'est-ce qui est analysé ? 
Le glucose est un sucre simple qui constitue la source principale d’énergie de l’organisme. Les glucides (sucres complexes) alimentaires, tels l’amidon dans les végétaux, sont fragmentés en glucose et en autres sucres simples, eux-mêmes absorbés dans l’intestin grêle avant d’entrer dans la circulation sanguine pour être distribués à l’ensemble de l’organisme. La plupart des cellules de l’organisme ont besoin de glucose pour leur production d’énergie. De plus, les cellules du système nerveux central ont non seulement besoin de glucose, mais elles ne peuvent fonctionner que si les concentrations de glucose sanguin se maintiennent au-dessus d’un certain niveau.

L’utilisation du glucose par l’organisme est sous la dépendance de l’insuline, une hormone produite par le pancréas. L’insuline agit à la manière d’un régulateur de trafic, en transportant le glucose à l’intérieur des cellules, en ordonnant à notre organisme de stocker les surplus d’énergie sous forme de glycogène (dans le muscle et le foie) et/ou sous forme de triglycérides (ou graisse) dans les adipocytes. Nous ne pouvons pas vivre sans glucose ou sans insuline, et ces deux composants doivent s’équilibrer mutuellement. 
Normalement, la concentration de glucose sanguin augmente légèrement après un repas et l’insuline est secrétée pour le ramener à sa valeur normale, la quantité d’insuline libérée étant proportionnée au volume et à la composition du repas. Si la concentration de glucose sanguin s'abaisse trop, comme cela peut arriver entre les repas ou après un travail trop intense, le glucagon (une autre hormone pancréatique) est secrété pour demander au foie de libérer du glucose à partir de ses réserves de glycogène, de façon à faire remonter les concentrations de glucose sanguin. Si le mécanisme de retro-contrôle glucose/insuline fonctionne correctement, la concentration de glucose sanguin est stable. Si l’équilibre est rompu et que les concentrations de glucose augmentent dans le sang, alors l’organisme essaye de restaurer l’équilibre, à la fois en augmentant la production d’insuline et en éliminant du glucose dans l’urine. 
Les hyperglycémies aiguës comme les hypoglycémies aiguës peuvent être très graves, en provoquant des dommages dans divers organes, une souffrance cérébrale, un coma, et dans les cas extrêmes, la mort. Les hyperglycémies chroniques peuvent léser progressivement divers organes tels que les reins, les yeux, le cœur, les vaisseaux sanguins et les nerfs. Les hypoglycémies chroniques peuvent provoquer des dommages au cerveau et aux nerfs. 
Certaines femmes peuvent développer une hyperglycémie chronique pendant la grossesse. C’est ce que l’on appelle un diabète gestationnel, maladie généralement transitoire mais qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner la naissance de gros bébés qui peuvent avoir des concentrations de glucose sanguin faibles. Les femmes qui ont souffert de diabète gestationnel développent parfois un diabète ultérieurement.

Comment l'échantillon est-il recueilli ?  
L'échantillon sanguin est obtenu soit par ponction veineuse au pli du coude, soit en piquant superficiellement le bout du doigt à l’aide d’une lancette de façon à ne prélever qu’une goutte de sang. Parfois un échantillon d’urine est recueilli. Certains patients diabétiques peuvent utiliser un appareil de mesure continue de la glycémie, consistant en un petit fil senseur inséré sous la peau de l’abdomen et maintenu en place grâce à un patch adhésif. Le senseur mesure le glucose sanguin toutes les 5 minutes et envoie le résultat à un dispositif fixé sur les vêtements du patient. Ce dispositif comprend un écran digital permettant au patient de connaître sa glycémie en temps réel.

Pour le dépistage, il est généralement recommandé de rester à jeun au moins 8 heures avant une mesure de glycémie. Chez les personnes dont le diagnostic de diabète est déjà posé, la glycémie est souvent mesurée à la fois à jeun et après les repas. Un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) nécessite d'être à jeun pour le premier prélèvement, puis que vous buviez un liquide contenant une quantité connue de glucose. Les prélèvements sanguins sont ensuite effectués à des intervalles de temps précisément mesurés.


Le contenu a été actualisé le: 27.10.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.