Glucose

Synonymes: Concentration de glucose dans le sang ou Glycémie ou Glucose sanguin, Glycémie à jeun, Hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO), Glycosurie ou Glucose urinaire
Nom officiel: Glycémie
Examens apparentés: Bandelettes urinaires, Insuline, Peptide-C, HbA1c, Microalbuminurie

1. Puis-je mesurer moi-même ma glycémie chez moi?
Si vous n’êtes ni diabétique ni pré-diabétique,il n’y a aucune raison pour que vous mesuriez votre glycémie vous-même à la maison. Un dépistage effectué régulièrement à l’occasion de visites médicales devrait être suffisant.
Toutefois, si un diagnostic de diabète a été posé, votre médecin pourra être amené à vous prescrire une auto-surveillance de la glycémie, surtout si vous souffrez de diabète de type 1. Cette auto-surveillance se pratique à l’aide d’un glucomètre ou, parfois, d’un système apparenté dont le principe est d’utiliser de très faibles volumes de sang ou de liquide interstitiel (c’es-à-dire le liquide dans lequel baigne les cellules) pour mesurer le glucose. Un guide vous sera alors fourni qui vous précisera quelles doivent être vos valeurs de glycémie en fonction des différents moments d’une journée. En contrôlant vos glycémies régulièrement, vous verrez si votre alimentation ou votre traitement sont bien adaptés.

Puis-je mesurer ma glycosurie plutôt que ma glycémie ? 
Non dans la plupart des cas. Le glucose n’est généralement présent dans l’urine que si les quantités présentes dans le sang sont si élevées que l’organisme est forcé de s’en débarrasser dans l’urine, ou bien s’il y a une maladie rénale qui entraîne la fuite de glucose dans l’urine. Toutefois, le glucose urinaire est parfois utilisé comme l’indicateur d’hyperglycémies franches. La bandelette urinaire que l’on utilise pour détecter le sucre dans l’urine sert en même temps à dépister la présence de protéines et de corps cétoniques.

2. Quels sont les traitements habituels du diabète ? 
Pour le diabète de type 2, qui est le type le plus fréquent de diabète, perdre du surpoids, avoir une alimentation saine, riche en fibres et appauvrie en glucides (parfois appelés "carbohydrates"), et pratiquer un exercice physique régulier, peut suffire à diminuer la glycémie. Toutefois, très souvent, des anti-diabétiques oraux qui augmentent la sécrétion d’insuline et la sensibilité de l'organisme à l’insuline sont nécessaires pour atteindre la concentration de la glycémie désirée. En cas de diabète de type 1 (et de diabète de type 2 qui ne répond pas assez bien aux médicaments oraux), des injections d’insuline plusieurs fois par jour sont nécessaires.

3. Un éducateur thérapeutique peut-il m’aider ? 
Si vous êtes diabétique, un éducateur thérapeutique (en général une infirmière qui a été spécialement formée) peut vous aider à apprendre:
- A préparer des repas appropriés à votre maladie (une diététicienne peut également être utile pour cela). L’alimentation est extrêmement importante pour minimiser les variations brusques de la glycémie.
- A identifier et apprendre à traiter les hypoglycémies et les hyperglycémies.
- A mesurer, enregistrer et archiver vos résultats de glycémie.
- A ajuster vos traitements.
- A vous administrer le ou les bons types d’insuline qui répondront le mieux à vos besoins.
- A bien prendre vos autres traitements.
- A surveiller vos pieds, votre peau et vos yeux pour dépister les problèmes le plus précocement possible.
- A acheter les produits destinés aux patients diabétiques et les stocker dans de bonnes conditions


Le contenu a été actualisé le: 27.10.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.