IMA

Synonymes:
Nom officiel: Ischemia-Modified Albumin (Albumine modifiée par l'ischémie)
Examens apparentés: Troponine, Myoglobine, Marqueurs cardiaques

Dans quel but est-il prescrit ?

Le test IMA n'existe que depuis peu de temps pour aider à exclure une ischémie cardiaque chez des personnes présentant des douleurs thoraciques, mais pour lesquelles le diagnostic n’est pas certain. C’est un marqueur cardiaque réservé à la prescription concomitante d’un test troponine et d’un ECG. Si le test troponine, qui peut mettre plusieurs heures (3 à 6 heures) pour commencer à s’élever après un IDM, est négatif et l’ECG douteux, alors le test IMA peut apporter une information valable pour savoir si une ischémie cardiaque a lieu. Ce test peut aussi être prescrit en même temps que le test myoglobine dans les premières heures après le début des douleurs thoraciques pour essayer de stratifier le risque de faire un accident cardiaque dans un avenir proche.

 

Quand est-il prescrit ?

Le test IMA peut être prescrit en même temps ou après un test troponine, un ECG, et parfois un test myoglobine lorsque quelqu’un présente des douleurs thoraciques qui ont commencé dans les dernières heures, et quand le médecin veut obtenir plus d’informations sur les symptômes qui pourraient être reliés à l’ischémie.

 

Comment interpréter son résultat ?

L’albumine modifiée par l’ischémie est un marqueur de la disponibilité diminuée en oxygène. Plusieurs études ont montré que le test IMA est sensible à l’ischémie mais qu’il n’est pas très spécifique puisqu’il peut aussi être élevé dans les ischémies touchant d’autres parties du corps. Son principal intérêt réside dans sa valeur prédictive négative. En effet, si le test IMA est négatif chez une personne qui a présenté des douleurs thoraciques pendant quelques minutes ou quelques heures, il est peu probable qu’une ischémie se soit produite.

Quand les tests IMA et myoglobine sont tous deux négatifs, que l’ECG est normal, et que la troponine reste négative après plusieurs déterminations, il est peu probable que la personne présentant des douleurs thoraciques fasse ou fera dans un proche avenir, un infarctus du myocarde.

Si quelqu’un souffre de douleurs thoraciques depuis plusieurs heures (plus de 6 heures), le test IMA n’est pas valable car il a pu déjà s’élever puis retomber à une valeur normale, ou presque, le temps que le prélèvement de sang soit effectué.

 

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?

Des études actuelles cherchent à montrer qu’une augmentation significative de l’IMA serait utile en tant qu’indicateur positif d’une ischémie myocardique en cours. Des augmentations de l’IMA ont aussi été décrites dans des ischémies touchant d’autres parties du corps, comme  les muscles squelettiques ou encore le tractus gastro-intestinal.

Jusqu’à présent, le test IMA n’a pas été largement utilisé. Bien qu’il soit apparu comme un marqueur cardiaque prometteur, son utilité clinique réelle doit encore être démontrée. Beaucoup de cliniciens n'ont pas encore adopté cet examen,  plus de résultats sur son usage et sur les facteurs qui peuvent affecter ou interférer avec son interprétation, comme des maladies intercurrentes ou encore les diminutions de l’albumine plasmatique, nécessitent d'être connus.


Le contenu a été actualisé le: 09.03.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.