Aperçu général

Le fer est nécessaire pour la formation d'un nombre adéquat de globules rouges normaux qui transportent l'oxygène à travers l'organisme. Le fer est une partie critique de l'hémoglobine, la protéine des globules rouges qui lie l'oxygène dans les poumons et le libère, après transport dans le sang, au niveau des autres parties de l'organisme. Des concentrations faibles en fer peuvent conduire à une anémie, situation dans laquelle l'organisme n'a pas assez de globules rouges. D'autres situations pathologiques peuvent entraîner une accumulation d'un excès de fer dans votre organisme. Ceci peut produire des dommages au niveau de certains organes tels que le foie, le coeur et le pancréas.


Le statut en fer est évalué par plusieurs examens qui ne sont pas toujours réalisés ensemble. Ceux-ci comprennent:
- Le fer sérique. Il mesure la concentration de fer dans la partie liquide du sang.
-    La capacité totale de fixation du fer (TIBC). Elle mesure la quantité de fer qui peut être transportée par le sang, par la transferrine. La transferrine est une protéine qui transporte le fer depuis le tube digestif jusqu'aux cellules qui l'utilise. Votre organisme produit la transferrine en fonction de vos besoins en fer; lorsque les concentrations de fer sont basses, les concentrations de transferrine augmentent et vice versa. Chez les sujets sains, environ un tiers des sites de liaison de la transferrine sont utilisés pour transporter le fer. Ce nombre est appelé le coefficient de saturation de la transferrine.
-    La ferritine sérique: elle reflète la quantité de fer stocké dans votre organisme; la ferritine est la protéine de stockage principal du fer à l'intérieur des cellules.
Ces examens sont souvent prescrits ensemble, les modifications de chacun aident votre médecin à déterminer si vous avez une carence ou un excès de fer dans l'organisme.


Plusieurs autres examens peuvent aussi être utilisés pour aider à évaluer les problèmes liés au statut en fer:
- Hémoglobine et hématocrite: ces examens font partie de l'ensemble « Numération - Formule Sanguine (NFS) ». Une valeur basse de l'un d'eux indique que le patient présente une anémie; la carence en fer est une cause très courante d'anémie. La taille moyenne des globules rouges (volume globulaire moyen, VGM) et la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH)  sont également mesurées dans une NFS. Dans la carence en fer, une quantité insuffisante d'hémoglobine est produite, conduisant à des globules rouges plus petits et plus pâles que la normale. À la fois le VGM et le TCMH sont diminués.
- La protoporphyrine-Zinc (Z.P.P.): la protoporphyrine est le précurseur d'une partie de l'hémoglobine, l'hème, qui contient le fer. S'il n'y a pas assez de fer, le zinc s'attache à la protoporphyrine à sa place et la quantité de protoporphyrine-zinc dans les globules rouges augmente dans la carence en fer. Z.P.P. est quelquefois utilisé comme examen de dépistage, spécialement chez les enfants. Cependant, le dosage n'est pas spécifique pour la carence en fer, et des valeurs élevées doivent être confirmées par d'autres examens.
- l'examen du gène H. F. E.: l'hémochromatose est une maladie génétique commune qui conduit l'organisme à absorber trop de fer. Cela est généralement du à une anomalie héréditaire d'un gène spécifique, appelé gène H. F. E., qui régule la quantité de fer absorbé par l'intestin grêle. Chez les patients qui ont deux copies du gène anormal, beaucoup trop de fer est absorbé, et l'excès de fer est déposé dans différents organes, où il peut produire des dommages et un dysfonctionnement de l'organe. L'examen du gène H. F. E. utilise un échantillon de sang veineux pour voir si vous possédez les mutations qui causent la maladie (la plus courante est appelée C282Y).

 

Pathologies en lien avec le statut en fer:

L'anémie
L'anémie se produit lorsque la quantité d'hémoglobine (se trouvant dans les globules rouges) chute en dessous des valeurs normales. Beaucoup de situations pathologiques peuvent entraîner une anémie, mais la carence en fer est une des plus communes. Une concentration normale de fer est obtenue grâce à un équilibre entre la quantité de fer absorbé par l'organisme et la quantité de fer éliminée. Normalement, nous perdons une petite quantité de fer chaque jour; ainsi, si nous absorbons trop peu de fer, une carence peut se développer. Sauf dans les cas de régime appauvri en fer, il y a habituellement assez de fer dans l'alimentation pour prévenir une carence chez les sujets sains. Dans certaines situations, il y a une augmentation des besoins en fer. Les personnes ayant un saignement chronique du tube digestif (générallement lié à un ulcère ou une tumeur) ou les femmes ayant des règles très abondantes perdront plus de fer que la normale et développeront une carence. Les femmes enceintes ou qui allaitent perdront du fer au profit de leur bébé et peuvent développer une carence si l'absorption est insuffisante. Les enfants, particulièrement dans les périodes de croissance rapide, ont des besoins supplémentaires en fer et peuvent développer une carence si ces besoins ne sont pas satisfaits.
L'anémie peut aussi survenir dans les états où l'organisme ne peut pas utiliser le fer normalement. Dans beaucoup de maladies chroniques, spécialement dans les cancers, les maladies autoimmunes et les infections chroniques (y compris celles du VIH),  l'organisme ne peut utiliser correctement le fer pour fabriquer les globules rouges. En conséquence, la production de transferrine diminue, le fer sérique est bas (parce que seulement de petites quantités de fer sont absorbées par l'intestin) et la ferritine (la forme de stockage du fer) augmente. La carence en fer peut être plus ou moins sévère. Le stade le plus modéré est la déplétion en fer où la quantité fonctionnelle de fer de votre organisme est correcte mais l'organisme n'a pas d'autres réserves de fer. Le fer sérique sera normal à ce stade mais la ferritine sera basse. Lorsque la carence en fer s'aggrave, tout votre stock de fer est épuisé et votre organisme commence à produire plus de transferrine pour augmenter le transport du fer. Le fer sérique reste bas, transferrine et TIBC sont élevés. A ce stade, peu de globules rouges sont produits. Dans l'anémie par carence en fer, le nombre de globules rouges diminue et beaucoup de ces cellules apparaissent plus petites et plus pâles que la normale.


L'excès de fer
Trop de fer peut également endommager un certain nombre d'organes incluant le coeur, le foie, le pancréas (où est fabriqué l'insuline) et les articulations. La cause la plus fréquente d'un excès de fer est rencontrée dans une maladie héréditaire appelée Hémochromatose. Dans cette maladie, l'organisme absorbe plus de fer par l'intestin que cela n'est nécessaire et l'excès s'accumule progressivement au niveau des organes au cours du temps. La maladie est transmise par voie héréditaire lorsque vous obtenez une copie du gène anormal HFE de chacun de vos parents. Les personnes qui n'ont qu'une copie du gène HFE ne montrent aucun signe de la maladie.
Beaucoup de personnes porteuses d'une hémochromatose peuvent ne présenter aucun symptome tout au long de leur vie, alors que d'autres présenteront dès leurs 20 ou 30 ans des symptômes tels que douleurs articulaires, douleurs abdominales et faiblesse musculaire. L'abus d'alcools forts semble augmenter la quantité de fer absorbée, tandis que les femmes sont quelque peu protégées parce qu'elles perdent du fer chaque mois avec les règles. Il existe maintenant un examen pour détecter les formes anormales du gène; il peut être utilisé si vous présentez des concentrations de fer anormalement élevées ou bien si vous avez une histoire familiale d'hémochromatose.
Certaines personnes développent une surcharge en fer mais ne présentent pas la maladie génétique, l'hémochromatose. Leur maladie est celle d'une surcharge secondaire en fer ou hémosidérose. Elle se produit chez les patients ayant subi de nombreuses transfusions sanguines telles que dans les thalassémies ou dans d'autres formes d'anémie. Le fer de chaque unité de sang transfusé reste dans l'organisme entraînant potentiellement un fort stockage tissulaire. Certains alcooliques avec une maladie hépatique chronique développent aussi une hémosidérose.
L'intoxication au fer se produit lorsqu'une grande quantité de fer est absorbée en une seule fois. Bien que cela soit rare, cela peut se arriver parfois chez un enfant qui prend les suppléments en fer de sa mère. Si l'intoxication est suffisamment sévère, elle peut être mortelle; aussi il est recommandé de mettre tous les suppléments en fer hors de portée des enfants.


Un résumé des variations des paramètres du fer observés dans différentes situations pathologiques est représenté dans ce tableau:

 

Maladie

Fer sérique

TIBC

UIBC

Ferritine

Déficit en fer

Bas

Elevée 

Elevée 

Basse

Maladie chronique

Bas

Basse

Basse-normale

Normale- Elevée

Hémochromatose

Elevé

Basse

Basse

Elevée

Intoxication au fer

Elevé

Normale

Basse

Normale

 

Sources

Cet article très général est basé sur l'expérience collective des éditeurs de Lab Tests Online. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à consulter chaque pathologie ou chaque examen décrit en particulier.


Le contenu a été actualisé le:  26.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.