LDH

Synonymes: LD, Lactate déshydrogénase, Déshydrogénase lactique, LDH totale, Isoenzymes de la LDH
Nom officiel: Lactate déshydrogénase
Examens apparentés: CK, CK-MB, Troponine, Myoglobine

Dans quel but est-il prescrit ? 
Généralement, la LDH est utilisée comme indicateur général de l'existence et de la sévérité d'un dommage tissulaire aigu (à court terme) ou chronique (à long terme) et, quelquefois, comme moniteur d'évolutions progressives. Les isoenzymes de la LDH peuvent aussi être utilisées pour aider à déterminer quels organes sont vraisemblablement impliqués.

L'utilisation globale de la LDH et des isoenzymes de la LDH a diminué. Traditionnellement, elles ont été le plus fréquemment utilisées, avec d'autres tests comme la CK et la CK-MB, pour aider au diagnostic et au contrôle des infarctus du myocarde. Cependant, cette utilisation de la LDH, a presque entièrement été remplacée par des mesures de troponine au cours des dernières années parce que cette dernière est plus spécifique et plus sensible des lésions du myocarde.

Quand est-il prescrit ?
La LDH totale peut être combinée avec d'autres tests, comme test de dépistage lorsque votre médecin suspecte certains types de dommages cellulaires ou tissulaires. Si la LDH totale est augmentée, le médecin peut demander les isoenzymes de la LDH, ou plus fréquemment d'autres tests comme l'ALT, l'AST ou la PAL pour aider au diagnostic de votre état et à déterminer quels sont les organes qui sont impliqués (foie, coeur,...). Une fois que le problème aigu ou chronique est diagnostiqué, la LDH totale peut être utilisée à intervalles réguliers pour suivre sa progression et/ou sa guérison.
La LDH peut être aussi occasionnellement utilisée pour contrôler le dommage causé par un traumatisme musculaire ou une lésion et pour aider à identifier une anémie hémolytique (anémie causée par la destruction des globules rouges, soit parce qu'ils sont anormalement fragiles, soit parce qu'ils sont abîmés mécaniquement, comme par une valve cardiaque artificielle.
La LDH et les isoenzymes de la LDH peuvent être encore demandées occasionnellement en même temps que la CK et la CK-MB lorsqu'un patient présente des symptômes de crise cardiaque, mais ceci est de plus en plus rare. Dans la plupart des cas, le médecin utilise les concentrations de troponine et celles de CK et de CK-MB au lieu de la LDH.

Comment interpréter son résultat ?
Des concentrations augmentées de LDH et des modifications des rapports entre les isoenzymes de la LDH indiquent habituellement certains types de dommages tissulaires. Habituellement, les concentrations de LDH vont augmenter lorsque la destruction cellulaire commence, culminer après un certain temps, et ensuite commencer à baisser. Par exemple, quand quelqu'un a une crise cardiaque, les concentrations sanguines de LDH totale vont augmenter dans les 24 à 48 heures, culminer en 2 à 3 jours, et retourner à la normale en 10 à 14 jours. Les concentrations de LDH sont augmentées dans de nombreuses autres conditions reflétant sa large distribution tissulaire. Une augmentation de la LDH peut être observée au cours ou avec des:
- accident vasculaire cérébral (AVC, attaque)
- médicaments (anesthésiques, aspirine, narcotiques, procaïnamide) et alcool
- anémie hémolytique
- anémie pernicieuse (anémie mégaloblastique)
- mononucléose infectieuse (fièvre glandulaire)
- infarctus intestinal et pulmonaire
- maladie rénale
- maladie hépatique
- dystrophie musculaire
- pancréatite
- certains cancers et lymphomes
Dans quelques atteintes chroniques et progressives, et lors de la prise de certains médicaments, des concentrations modérément élevées de LDH peuvent persister.
Les concentrations basses ou normales de LDH n'indiquent pas un problème particulier. Des concentrations basses sont quelquefois observées quand un patient ingère de grandes quantités d'acide ascorbique (vitamine C).

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?
De nombreuses choses peuvent modifier les résultats de LDH mais elles ne doivent pas nécessairement provoquer de l'inquiétude; par exemple:
- l'exercice intense peut entraîner des augmentations temporaires de la LDH
- l'hémolyse d'un échantillon sanguin peut provoquer des faux positifs. L'hémolyse correspond à une rupture des globules rouges dans l'échantillon sanguin ce qui peut arriver lorsqu'il est manipulé brutalement, conservé à des températures extrêmes ou lorsque le prélèvement a été difficile. C'est l'isoenzyme LDH-2 qui sera la plus augmentée.
Si votre concentration de plaquettes est augmentée, la LDH sérique sera artificiellement élevée sans représenter la LDH vraiment présente.


Le contenu a été actualisé le: 22.07.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.