Facteur Rhumatoïde

Synonymes: FR
Nom officiel:
Examens apparentés: ANA, Autoantibodies

Dans quel but est-il prescrit ?

Le facteur rhumatoïde (FR) est utilisé pour aider au diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde et la différencier d’autres formes d'arthrites et d'autres affections avec douleurs articulaires, inflammation et ankylose.

Les anticorps anti-peptides cycliques citrullinés (anti-CCP) sont des auto-anticorps de développement récent. Ils sont très intéressants pour le diagnostic précoce des polyarthrites rhumatoïdes. Lorsque ce dosage est positif, il permet de prédire avec une spécificité supérieure à 95 % le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde mais il peut être retrouvé positif, plus rarement, dans d’autres maladies inflammatoires (par exemple chez 5 % des syndromes de Gougerot-Sjögren).
La demande peut être complétée par des tests explorant l’auto-immunité comme la recherche des AAN (anticorps antinucléaires), par les marqueurs d'inflammation (CRP (protéine C-réactive) et VS (vitesse de sédimentation)) et par une numération-formule (NFS).

 

Quand est-il prescrit ?

La recherche de FR peut être demandée lorsque le patient présente des signes de PR. Les symptômes peuvent inclure une douleur, une chaleur, un gonflement et une raideur matinale des articulations, des nodules sous-cutanés, et si la maladie a progressé, des images radiographiques d’épaississement de la capsule articulaire, et de lésions du cartilage et de l’os (déminéralisation). Le test peut être répété lorsque le premier test est négatif en cas de persistance des symptômes. Le test FR peut également être demandé lorsque le patient présente des symptômes évoquant un syndrome de Gougerot-Sjögren. Parmi ces symptômes, on compte une sécheresse buccale et oculaire et des douleurs articulaires et musculaires. Les symptômes peuvent aussi être polymorphes puisque les patients peuvent être atteints de plus d'une maladie auto-immune. Le syndrome de Gougerot-Sjögren peut être isolé ou s’additionner à une PR, ou un lupus érythémateux systémique (LED).
 

 

Comment interpréter son résultat ?

Chez les patients présentant des symptômes et signes cliniques de la PAR, une concentration importante de FR indique qu'ils sont probablement atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR). 70-90% des patients atteints de PR ont un test FR positif. De même un résultat FR positif chez les patients présentant des symptômes du syndrome de Goujerot-Sjögren est compatible avec ce diagnostic puisque le FR est retrouvé dans 30 à 80% des cas.

Un test FR négatif n'exclut pas le diagnostic de PAR. Environ 20% des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde auront un test FR négatif.


Un résultat FR positif peut également être observé chez les patients en bonne santé et chez des patients atteints d'affections telles que: infections bactériennes et virales, endocardite, tuberculose, syphilis, lupus érythémateux disséminé (lupus), sarcoïdose, cancer, ou atteinte hépatique, pulmonaire ou rénale. Le test FR n'est pas utilisé pour diagnostiquer ou surveiller ces maladies.
 

 

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?

Le test FR n'est pas spécifique de la PR ou du syndrome de Gougerot-Sjögren et ne permet pas d’affirmer le diagnostic. Le résultat doit être interprété en corrélation avec les symptômes et l'histoire du patient, et avec la recherche des anti-CCP, les tests de l'inflammation tels que la VS ou la CRP. De plus, la fréquence des résultats FR faux positifs augmente avec l’âge.
 


Le contenu a été actualisé le: 21.05.2012

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.