Thyroglobuline

Synonymes: Thyroglobuline
Nom officiel: Thyroglobuline (Tg)
Examens apparentés: T4, T3, TSH, Marqueurs tumoraux, Thyroglobulin antibody

Dans quel but est-il prescrit ?

Le dosage sanguin de la thyroglobuline est essentiellement utilisé comme marqueur tumoral pour déterminer l’efficacité du traitement du cancer thyroïdien et pour suivre l’apparition de récidive. Puisque la thyroglobuline est produite seulement par la glande thyroïde, sa concentration dans le sang devrait chuter à des niveaux indétectables chez les patients à qui on a enlevé la thyroïde pour cause de cancer. Lorsque la thyroglobuline est dosée après la fin du traitement, elle peut être utilisée pour évaluer l’efficacité du traitement et pour suivre l’apparition de récidives. Plusieurs dosages de thyroglobuline peuvent être réalisés sur une large période de temps pour suivre les changements de concentrations qui apportent souvent plus d’informations qu’un dosage isolé.
 
La recherche d’anticorps anti-thyroglobuline (TgAb) doit être prescrite en même temps qu’un dosage de thyroglobuline. Les anticorps anti-thyroglobuline sont des protéines que le système immunitaire produit contre la thyroglobuline. Ces anticorps peuvent apparaître à n’importe quel moment et lorsqu’ils sont présents, ils peuvent altérer les résultats du dosage de thyroglobuline et les rendre inexploitables. Lorsque la thyroglobuline n’est pas mesurable en présence d’Ac anti-thyroglobuline positifs, ce sont les Ac anti-thyroglobuline qui sont alors évalués dans le suivi de la récidive du cancer folliculaire de la thyroïde.
 
 
Quand est-il prescrit ?
 
Un dosage de thyroglobuline peut être prescrit après suppression chirurgicale de votre glande thyroïde pour cause de cancer, votre médecin vérifiera ainsi qu’aucun fragment de tissu thyroïdien normal ou tumoral n’aura été laissé par le chirurgien. L’examen est souvent pratiqué de façon régulière, même si le résultat est négatif après chirurgie, pour être sûr que la tumeur n’a pas réapparue.
 
 
Comment interpréter le résultat le résultat ?
 
La présence de de thyroglobuline est normale chez les patients avec une fonction thyroïdienne normale. Les valeurs de thyroglobuline doivent être indétectables chez les patients après exérèse chirurgicale de la glande et/ou après traitement par l’iode radioactif. Si les taux de thyroglobuline sont encore détectables, il se peut que des fragments de tissu thyroïdien tumoral ou normal soient encore présents dans l’organisme indiquant la nécessité d’un traitement complémentaire (souvent 2nde injection d’iode radioactif). La production de thyroglobuline par des cellules restantes peut être accrue lorsqu’on arrête le traitement thyroïdien substitutif ou lorsqu’on effectue des injections de TSH recombinante, augmentant les chances de détecter des traces de cellules restantes. Cette technique est utilisée seulement dans quelques cas et dépend de facteurs tels que la taille et le type de cancer.
.
Sur la base des résultats du dosage de thyroglobuline, le médecin peut demander une exploration thyroïdienne par scintigraphie avec l’iode radioactif (l’iode est nécessaire à la production des hormones thyroïdiennes) et/ou un traitement additionnel à l’iode radioactif pour identifier ou détruire toute trace de cellules normales ou tumorales restantes. Un dosage de thyroglobuline est ensuite réalisé quelques semaines ou quelques mois après le traitement. 
Si les taux de thyroglobuline sont indétectables quelques semaines ou mois après chirurgie et ensuite réaugmentent avec le temps, il est alors possible qu’il y ait une récidive du cancer. Seule la scintigraphie thyroïdienne permettra de confimer ou pas la récidive.
 
 
Y a-t-il autre chose que je devrais savoir ?
 
Des taux élevés de thyroglobuline ne sont pas nécessairement d’un mauvais pronostic, eule la scintigraphie thyroïdienne permettra de confimer ou pas la récidive et d’affiner  le pronostic.
Dans la surveillance de la récidive, les changements de concentrations avec le temps sont plus significatifs qu’un résultat d’un dosage isolé.
Il est important de faire réaliser les dosages sériés par le même laboratoire car les méthodes de dosage peuvent être différentes entre les laboratoires et conduire à des résultats différents.
Environ 20% des patients avec cancer thyroïdien (un sur cinq) possèdent des anticorps anti-thyroglobuline (également appelés autoanticorps anti-thyroglobuline). La présence de ces anticorps peut fausser les résultats du dosage en plus ou en moins selon la méthode utilisée. En pratique, en présence d’Ac anti-thyroglobuline positifs, c’est le suivi des Ac (par la même méthode de dosage) qui permettra d’évaluer la récidive biologique.

Le contenu a été actualisé le: 31.03.2015

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.