Qu’est-ce qu’un marqueur tumoral ?

Les marqueurs tumoraux sont des substances, souvent des protéines, qui sont produites par le tissu cancéreux lui-même ou parfois par le corps en réponse à la croissance du cancer. Certaines de ces substances peuvant être détectées dans le sang, l'urine et les tissus, ces marqueurs peuvent être utilisés, avec d'autres tests et procédures (imagerie médicale...), pour aider à détecter et à diagnostiquer certains types de cancer, à prédire et à surveiller la réponse d'une personne à certains traitements et détecter les récidives.
 
Plus récemment, la définition du  marqueur tumoral s'est élargie. De nouveaux types de tests ont été développés pour rechercher des changements dans le matériel génétique (ADN, ARN), plutôt que dans les protéines, chez les patients. Les changements génétiques se sont révélés être associés à certains cancers et peuvent être utilisés comme marqueurs tumoraux pour aider à déterminer le pronostic, guider le traitement ciblé et / ou détecter les cancers le plus tôt possible. De plus, les progrès technologiques ont conduit à des tests qui peuvent évaluer plusieurs marqueurs génétiques ou panels de marqueurs en même temps, fournissant des informations détaillées sur les caractéristiques d'une tumeur. Des exemples de ceux-ci sont inclus, ainsi que des marqueurs tumoraux plus traditionnels, dans le tableau ci-dessous.
 
Bien qu'un certain nombre de marqueurs tumoraux soient disponibles et se sont avérés cliniquement utiles, d'autres sont disponibles mais peu prescrits car ils  sont moins sensibles et / ou spécifiques. D'autres encore sont  en cours d'évauation clinique. Avec les recherches en cours et à mesure que le domaine continue d'évoluer, il est probable que davantage de marqueurs tumoraux avec une plus grande efficacité arriveront sur le marché dans les années à venir, remplaçant éventuellement ceux qui sont moins utiles.
 
Limites des marqueurs tumoraux
 
Bien que les marqueurs tumoraux  fournissent des informations très utiles, ils ont des limites:
 
-De nombreux marqueurs tumoraux peuvent être élevés chez les personnes atteintes d'affections ou de maladies autres que le cancer.
-Certains marqueurs tumoraux sont spécifiques à un type particulier de cancer, tandis que d'autres sont observés dans plusieurs types de cancer différents.
Toutes les personnes atteintes d'un type de cancer particulier n'auront pas un niveau élevé de marqueur tumoral correspondant.
Tous les cancers n'ont pas de marqueur tumoral associé.
 
Par conséquent, les marqueurs tumoraux ne sont pas à eux seuls un diagnostic de cancer; pour certains types de cancer, ils fournissent des informations supplémentaires qui peuvent être considérées conjointement avec les antécédents médicaux et l'examen physique d'un patient ainsi que d'autres tests de laboratoire et / ou d'imagerie.

Dans quel but sont-ils prescrits ?

Les marqueurs tumoraux peuvent être utilisés à des fins diverses. Toutefois, ils ne sont généralement pas utilisés seuls. Selon le type de cancer, ils peuvent être utilisés en conjonction avec une biopsie des tissus ou un examen de la moelle osseuse ou du frottis sanguin, par exemple, et/ou avec d'autres marqueurs tumoraux. Ils fournissent des informations supplémentaires qui peuvent être utilisées pour aider:
 
-Dépistage. La plupart des marqueurs tumoraux n'étant pas assez sensibles ou spécifiques, ces tests ne conviennent pas au dépistage de la population générale; cependant, quelques-uns peuvent être utilisés pour dépister les personnes à haut risque parce qu'elles ont de solides antécédents familiaux ou des facteurs de risque spécifiques pour un cancer particulier.
 
-Aide au diagnostique. Chez une personne qui présente des symptômes, les marqueurs tumoraux peuvent être utilisés pour aider à détecter la présence d'un cancer et à le différencier d'autres affections présentant des symptômes similaires.
 
-Evaluation du stade d'avancement de la maladie. Si une personne a un cancer, l'élévation des marqueurs tumoraux peut être utilisée pour aider à déterminer si le cancer s'est propagé (métastasé) à d'autres tissus et organes et dans quelle mesure.
 
-Aide au  prognostic. Certains marqueurs tumoraux peuvent être utilisés pour aider à déterminer le degré d'agressivité probable d'un cancer.
 
-Guider le choix du traitement. Quelques marqueurs tumoraux fournissent des informations sur les traitements qui pourraient être efficaces contre le cancer d'une personne. Il s'agit d'un domaine de recherche en pleine expansion. Pour plus d'informations, voir l'article Tests génétiques pour une thérapie ciblée contre le cancer.
 
-Surveiller le succès du traitement et détecter les récidives. Les marqueurs tumoraux peuvent être utilisés pour surveiller l'efficacité du traitement, en particulier dans les cancers avancés. Si le niveau du marqueur baisse, le traitement est efficace; s'il reste élevé, des ajustements sont nécessaires. (Ces informations doivent toutefois être utilisées avec précaution, car d'autres affections peuvent parfois entraîner une hausse ou une baisse des marqueurs tumoraux). L'une des utilisations les plus importantes des marqueurs tumoraux, en plus de guider le traitement, est de surveiller la récurrence du cancer. Si un marqueur tumoral est élevé avant le traitement, faible après le traitement, puis commence à augmenter avec le temps, il est probable que le cancer réapparaisse. (S'il reste élevé après l'opération, il y a alors des chances que le cancer n'ait pas été entièrement enlevé).
 
Le tableau ci-dessous donne des exemples de marqueurs tumoraux qui illustrent les modes d'utilisation de ces marqueurs.

Principaux marqueurs tumoraux

Marqueur tumoral Cancer(s) associé(s) Type d'échantillon Mode d'utilisation Commentaires
AFP (Alpha-foetoprotéine) cancers du foie, des ovaires ou des testicules Sang Aide au diagnostic, surveillance du traitement, détection des rechutes Egalement augmenté durant la grossesse et hépatites
ALK réarrangements des gènes cancer du poumon non à petites cellules, Lymphome à grandes cellules anaplasique Tissu Aide au choix du traitement Aide à déterminer si le traitement par thérapie ciblée est appproprié

Réarrangement des gènes des Immunoglobulines des cellules B

 

Lymphome à cellules B Moëlle osseuse, tissu, liquide biologique, sang Aide au diagnostic, surveillance du traitement, détection des rechutes Détecte les changements caractéristiques (réarrangements) de gènes spécifiques des cellules B
ß2M (Béta-2 microglobuline)    Myélome multiple, certaines  leucémies et certains lymphomes Sang, urine, liquide céphalo-rachidien

Détermine le pronostic,surveillance du traitement, détection des rechutes

Elevé dans d'autres maladies comme les maladies rénales
BCR-ABL Leucémie myéloïde chronique (LMC) et leucémie lymphocytaire aïgue (LLA) BCR-ABL positive Sang, moëlle osseuse Aide au diagnostic, surveillance du traitement, détection des rechutes  
CA 15-3 (Rq: le test CA 27-29 recherche le même marqueur) Cancer du sein Sang Suivi du traitement, détection des rechutes locales ou des métastases Aussi élevé dans d'autres cancers: (poumon, ovaires) ainsi que dans les maladies bégnines du sein, l'endométriose, l'hépatite
CA 19-9 Pancréas, parfois voies biliaires, vessie, estomac et colon Sang Suivi du traitement, détection des rechutes Aussi élevé dans d'autres cancers de l'appareil digestif ou d'autres pathologies non-cancéreuses du tube digestif, pathologie thyroïdienne, pancréatite, obstruction des canaux biliaires et maladies inflammatoires chroniques des intestins
CA-125 ovaires Sang Aide au diagnostic, suivi du traitement, détection des rechutes Aussi élevé dans d'autres cancers (endomètre, péritoine, trompes de Fallope) et autres maladies bégnines telles que fibrome utérin, endométriose.  Elévation possible aussi pendant la grossesse
Calcitonine Carcinome médullaire de la thyroïde (CMT) et hyperplasie à cellules C Sang Diagnostic, suivi du traitement, détection des rechutes Aussi élevée dans d'autres cancers (poumons, leucémies) mais non utilisé pour les détecter.
CEA (Antigène carcino-embryonnaire) Colon, pulmonaire, sein, thyroïde, pancréas, foie, col de l'utérus, vessie Sang Détermine le stade, le pronostic, suivi du traitement, détection des rechutes Aussi élevé dans hépatite, en cas d'arthrite rhumatoïde, BPCO, colite, pancréatite, et chez les fumeurs
Chromogranine A Tumeurs neuroendocrines (neuroblastome) Sang Aide au diagnostic, surveillance du traitement et rechutes Marqueur le plus sensible des tumeurs carcinoïdes
DCP (Des-gamma-carboxy prothrombine) Carcinome hépatocellulaire Sang Suivi du traitement, détection des rechutes souvent utilisé avec AFP et /ou AFP-L3%
EGRF( mutation) Cancer pulmonaire non à petites cellules; parfois tête et cou Tissu Détermine le pronostic, aide au choix du traitement Aide à déterminer si le traitement par thérapie ciblée est appproprié
Récepteurs aux oestrogènes et à la progestérone Sein Tissu Détermine pronostic, aide au choix du traitement Elevé dans tous les cancers hormono-dépendants
Fibrine/fibrinogène Vessie Urine suivi du traitement, détection des rechutes  
Gastrine Hyperplasie à cellules G, tumeur produisant de la gastrine Sang Aide au diagnostic, suivi du traitement, détection des rechutes Egalement utilisé pour aider au diagnostic du syndrome de Zollinger-Ellison
HCG ou ß HCG (Gonadotrophine chorionique humaine) Testicule, maladie trophoblastique, tumeur des cellules germinales, choriocarcinome Sang, urine Aide au diagnostic, facteur pronostic,  suivi du traitement, détection des rechutes Elevé lors de grossesse
HER-2 Sein, estomac, oesophage Tissu Détermine pronostic, aide au choix du traitement Guide pour l'utilisation des médicaments actifs contre le récepteur HER2 sur les cellules cancéreuses
JAK2 (mutation)

certains types de leucémies myéloprolifératives, 

Néoplasmes

Sang, moëlle osseuse Aide au diagnostic Aide au diagnostic
KRAS (mutation) Cancer colorectal, pulmonaire non à petites cellules Tissu Détermine pronostic, aide au choix du traitement Aide à déterminer si le traitement par thérapie ciblée est appproprié
LDH (lactate deshydrogénase) Tumeurs testiculaires ou autres cellules germinales Sang Détermine le stade, le pronostic, suivi du traitement, détection des rechutes LDH est élevée dans de très nombreuses pathologies; Peut être utilisé pour d'autres cancers: lymphomes, mélanomes neuroblastomes..
Immunoglobulines monoclonales Myélome multiple, maladie de Waldenström, macroglobulinémie Sang, urine Aide au diagnostic, surveillance du traitement, détection des rechutes Détecté par électrophorèse
PSA (Antigène spécifique de la prostate)  Prostate Sang Préconisé pour la détection précoce et diagnostic différentiel du cancer de la prostate, suivi de traitement, détection des rechutes Elevé en cas d'hyperplasie bénigne prostatique et prostatite
SMRP (mésothéline) Mésothéliome Sang Suivi du traitement, détection des rechutes Souvent utilisé avec l'imagerie

Récepteur aux cellules T

(réarrangement des gènes)

lymphome à cellules T Moëlle osseuse, tissu, liquides biologiques, Sang Aide au diagnostic, suivi du traitement, détection des rechutes Détecte les changements caractéristiques (réarrangements) dans les gènes spécifiques des cellules T
Thyroglobuline Thyroïde Sang Détection des rechutes Utilisé après ablation de la thyroïde


Le contenu a été actualisé le:  28.01.2020

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.