Activité Anti-Xa

Synonymes: Anti-Xa; inhibition du Xa; héparine anti-facteur Xa, taux d'héparine
Nom officiel: Activité anti-Xa
Examens apparentés: TCA

D'un coup d'oeil

Pourquoi faire cet examen de biologie médicale ?

Pour surveiller un traitement par l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) et parfois pour contrôler un traitement par l'héparine non fractionnée (HNF).

Quand est-il demandé ? 

Lorsque vous êtes traité par HBPM ou HNF et que votre médecin veut surveiller la quantité d'héparine présente dans le sang.

Quel type de prélèvement ? 

Un échantillon de sang prélevé dans une veine du bras.

Y a-t-il une préparation nécessaire pour cet examen?

Aucune préparation préalable n’est nécessaire pour cet examen.

Le prélèvement

Qu'est-ce qui est analysé ?
Ce test mesure l'effet de l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) ou de l'héparine non fractionnée (HNF) dans le sang en mesurant l'activité anti-Xa. L'héparine est un médicament anticoagulant qui inhibe la coagulation du sang. Les molécules d’héparine varient en taille et en activité. L’HNF comprend un large éventail de molécules de tailles différentes, tandis que les HBPM se composent d'un éventail plus restreint de molécules d’héparine plus petites. Il existe plusieurs types d'HBPM disponibles et chacune est légèrement différente de l’autre. Les deux types d’héparine, HNF et HBPM, sont administrés par voie intraveineuse (IV) ou par injection sous-cutanée à des patients chez qui il y a eu formation de caillots de sang (thrombus) de façon inappropriée et/ou qui sont à un risque accru de développement de thrombus.

La coagulation du sang est une réaction normale face à des lésions des vaisseaux sanguins ou des tissus. C'est un processus qui implique le déclenchement de la cascade de la coagulation - une activation séquentielle de facteurs de coagulation, les protéines qui régulent la formation des caillots sanguins. De nombreuses situations aiguës ou chroniques, comme la chirurgie, la grossesse et la prise certains contraceptifs oraux, les maladies graves où les patients sont alités et d'autres troubles d’hypercoagulabilité sont associés à la formation inappropriée de caillots de sang (thrombus) dans les veines - en particulier dans les jambes. Ces caillots peuvent obstruer la circulation du sang et causer des dommages aux tissus dans la zone atteinte. Des parties du caillot sanguin peuvent se détacher et se déplacer vers les poumons - provoquant une embolie pulmonaire. Chez les femmes enceintes, la formation de caillots de sang peut parfois affecter le flux sanguin vers le fœtus et entraîner des fausses couches ou d'autres complications de la grossesse.

L'héparine peut également inhiber la formation de caillot de sang dans les artères malades, phénomène qui peut parfois causer des crises cardiaques ou des accidents cérébro-vasculaires.

L'héparine, du fait de son action sur la protéine antithrombine, interfère avec le processus de coagulation par accélération de l'inhibition des facteurs de coagulation, notamment les facteurs Xa et IIa (thrombine). Les HNF affectent à la fois le Xa et le IIa, ont une activité inhibitrice plus variable, et doivent être étroitement surveillés. Les complications du traitement peuvent inclure des thromboses, des saignements excessifs, et parfois une complication grave appelée "TIH" (thrombopénie induite par l’héparine) où les plaquettes s’agrègent ensemble dans le sang et bloquent la circulation sanguine. L'HNF est habituellement administrée en milieu hospitalier et la surveillance du traitement fait appel au temps de céphaline activée (TCA), mais ce traitement peut aussi être contrôlé en utilisant la mesure de l’activité anti-Xa. Au cours d’actes chirurgicaux avec circulation extracorporelle, on donne de fortes doses d'héparine non fractionnée et la surveillance du traitement est effectuée l'aide de la mesure du temps de coagulation activé (TCA). Les HBPM ont une activité anti-Xa plus élevée que leur activité anti-IIa et la réponse au traitement est plus prévisible. Elles peuvent être prescrites dans un cadre ambulatoire ou hospitalier. La surveillance systématique du traitement par HBPM est rarement nécessaire mais quand elle est pratiquée, elle utilise la mesure de l’activité anti-Xa.
 

Comment l'échantillon est-il recueilli ?
Un échantillon de sang est obtenu en insérant une aiguille dans une veine du bras. Certains médecins peuvent souhaiter obtenir deux analyses de sang, une avant le traitement et une autre quatre heures après l'injection d'héparine.

Y a-t-il une préparation nécessaire pour cet examen?
Aucune préparation préalable n’est nécessaire pour cet examen.

L'examen de biologie médicale

Dans quel but est-il prescrit ?
Des mesures de l’activité anti-Xa sont parfois prescrites pour suivre un traitement par l'héparine non fractionnée (HNF) et l’ajuster, bien que le test principal utilisé pour la surveillance d’un traitement par l'HNF soit actuellement le TCA. L’activité anti-Xa peut être utilisée pour surveiller le traitement de certains patients qui présentent une «résistance à l'héparine» - Ils ne réagissent pas comme prévu vis-à-vis de l'HNF - ou qui ont une affection sous-jacente ou un ou des facteurs de perturbation qui modifient le résultat du test du TCA.

Les traitements par héparines de bas poids moléculaire (HBPM) ne sont généralement pas surveillés, mais les médecins peuvent demander des tests d’activité anti-Xa, dans certains cas. Cela peut se produire pour les femmes enceintes, les patients qui sont, obèses, très jeunes, pour les personnes âgées et celles qui ont une maladie rénale. Les HBPM sont principalement éliminées de l'organisme par les reins. Toute condition qui altère la fonction rénale peut potentiellement diminuer la clairance des HBPM, entrainant l'augmentation de sa concentration dans le sang et augmentant le risque de saignement excessif.

Quand est-il prescrit ?
La mesure de l’activité anti-Xa n'est pas systématiquement prescrite, mais peut être effectuée chaque fois qu'un médecin veut évaluer les concentrations de l'HNF ou de l’HBPM dans le sang. Elle peut être utilisée périodiquement pour suivre le traitement par l'HNF, surtout si un médecin estime que le patient ne répond pas comme prévu à l'HNF ou lorsque le TCA n'est pas utilisable.

Quand elle est utilisée comme un outil de contrôle du traitement par HBPM, la mesure de l’activité anti-Xa est principalement prescrite comme mesure de la concentration maximale. Le prélèvement est effectué environ 4 heures après l’injection d’une dose d’HBPM, lorsque la concentration de l’HBPM dans le sang est à son plus haut niveau. Des mesures à des temps aléatoires peuvent être prescrites lorsque le médecin soupçonne qu'un patient n’élimine pas l’HBPM à un rythme normal. Des mesures de valeur résiduelle peuvent être effectuées sur un prélèvement obtenu juste avant la prochaine injection, lorsque les concentrations d'héparine sont à leur plus bas niveau.

Comment interpréter son résultat ?
Les résultats d’activité anti-Xa doivent être évalués en tenant compte du type d'héparine que la personne reçoit (HNF ou HBPM, et le type d'HBPM), du temps de recueil des échantillons, et de la maladie pour laquelle la personne est traitée. Les résultats de différents laboratoires peuvent ne pas être comparables. Les zones thérapeutiques de référence peuvent varier en fonction de l’héparine utilisée et du laboratoire qui effectue le test.

En général, pour l'HNF et l’HBPM, si les concentrations se situent dans une zone thérapeutique établie et si le patient se porte bien sur le plan clinique - pas de coagulation, pas de saignements excessifs, et pas d'autres complications - alors la posologie est jugée appropriée. Si la valeur de l’activité d'anti-Xa est élevée, cela signifie soit que le patient reçoit une dose excessive, soit qu’il n’élimine pas l’héparine à la vitesse normale, ce qui peut accroitre le risque de saignements excessifs.

Si l’activité anti-Xa est inférieure à la fourchette thérapeutique, il peut être nécessaire d'augmenter la dose d'héparine. Quand une personne ne reçoit pas d'héparine, les concentrations en activité anti-Xa dans son sang doivent être nulles ou indétectables.

Y a t-il d’autres choses à savoir?
En raison des différences dans les méthodes utilisées pour mesurer l’activité anti-Xa et dans les résultats obtenus par différents laboratoires, les échantillons utilisés pour le suivi de traitement par des mesures d’activité anti-Xa répétées doivent être envoyés au même laboratoire.

Questions fréquentes

1. Pendant combien de temps devrai-je recevoir de l'héparine?
Les HBPM et les HNF sont habituellement utilisées pour de courtes périodes de temps pour aider à traiter et à prévenir les coagulations inappropriées. Lorsque l'anticoagulation à long terme est nécessaire, d'autres traitements médicamenteux tels que les comprimés de warfarine (AVK) sont généralement utilisés.

2. Ai-je besoin de dire à d’autres médecins que je reçois de l’HBPM?
Oui, c'est une information qui sera importante pour les médecins et les autres professionnels de santé pour savoir quand prescrire un test ou pour déterminer un traitement pour d’autres maladies.
 

Liens

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez aussi consulter:

http://www.med.univ-angers.fr/discipline/lab_hema/PATHOL2007/HEMOST/h46hepnfsurv.pdf

http://www.med.univ-angers.fr/discipline/lab_hema/PATHOL2007/HEMOST/h47hepbmsurv.pdf

Pour les recommandations du GEHT (le site francophone de l'hémostase), voir: http://site.geht.org/Accueil/