Anticorps anti-muscles lisses

Synonymes: AML
Nom officiel: Anticorps anti-muscles lisses
Examens apparentés: Anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles, ASAT, Bilirubine

Dans quel but est-il prescrit ?

La recherche d’anticorps anti-muscles lisses est principalement demandée en même temps qu’une recherche d’anticorps antinucléaires (ACAN) pour aider au diagnostic de l'hépatite auto-immune. D’autres anticorps peuvent également être recherchés en association pour aider à faire la distinction entre l’hépatite auto-immune de type 1 et d’autres causes d’atteinte hépatique. Il s’agit des anticorps anti-réticulum endoplasmique de type 1 (LKM-1) et/ou des anti-cytosol hépatique (LC1) retrouvés dans l’hépatite auto-immune de type 2, et des anti-mitochondries retrouvés dans la cirrhose biliaire primitive. 

 

Quand est-il prescrit ?

Les anticorps anti-muscles lisses et les ACAN sont prescrits lorsqu'un médecin soupçonne une hépatite auto-immune. Ils sont généralement prescrits lorsqu’une personne présente des symptômes tels qu’une fatigue et un ictère avec des examens hépatiques tels que l'aspartate aminotransférase (ASAT) et / ou la bilirubine anormaux.

Cette recherche d'auto-anticorps contribue au diagnostic d’hépatite auto-immune et aide à la distinction avec les autres causes d'atteinte hépatique, comprenant les infections virales, les médicaments, l'abus d'alcool, les toxines, les maladies génétiques, maladies métaboliques et d’autres maladies auto-immunes comme la cirrhose biliaire primitive.

 

Comment interpréter son résultat ?

Des concentrations élevées en anticorps anti-muscles lisses de spécificité anti-actine sont généralement dues à une hépatite auto-immune (de type 1).

Les anticorps anti-muscle lisse peuvent être dirigés contre d’autres protéines que l’actine. Il est donc possible d’avoir des anticorps anti-muscles lisses en l’absence d’anticorps anti-actine. Les anticorps anti-muscles lisses de spécificité autre que anti-actine sont peu spécifiques.

Ils peuvent également être retrouvés dans d'autres pathologies, telles que la mononucléose infectieuse, l'hépatite C, et certains cancers.

Si les anticorps anti-muscles lisses sont négatifs, les symptômes peuvent être dus à d'autres causes que l'hépatite auto-immune. Cependant chez certains patients atteints d'hépatite auto-immune, les anticorps anti-muscles lisses ou anti-actine seront négatifs. Le recours à la réalisation d’une biopsie hépatique peut alors être nécessaire.

 

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?

Les titres en anticorps anti-muscles lisses peuvent être plus faibles chez les enfants et chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli. La concentration en anticorps peut varier au cours de la maladie mais n’est pas étroitement liée à la gravité ni au pronostic de la maladie.

La présence d’anticorps anti-muscles lisses et d’anticorps anti-actine-F, est très évocatrice d'une hépatite auto-immune de type 1, mais ne fait pas le diagnostic. Lorsque les concentrations en anticorps sont élevées et que le médecin soupçonne une hépatite auto-immune, une biopsie du foie peut être effectuée pour rechercher des lésions caractéristiques dans le tissu hépatique.


Le contenu a été actualisé le: 26.03.2015

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.