Anticorps anti-nucléaires (AAN)

Synonymes: Anticorps anti-nucléaires fluorescents (FAN), ACAN, ANA.
Nom officiel: Anticorps anti-nucléaires
Examens apparentés: Anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles, Anticorps anti-ADNdb

Le test AAN identifie la présence d'anticorps antinucléaires (AAN) dans le sang.
Ces anticorps sont produits par le système immunitaire de l'organisme - le système de défense de l'organisme contre l'invasion par des substances étrangères telles que les virus et les bactéries. Parfois, le système immunitaire fonctionne mal et produit des substances qui attaquent les propres cellules et tissus de votre corps au lieu de substances étrangères. Lorsque cela se produit, la maladie qui en résulte est appeléemaladie auto-immune .
La présence d'ANA est associée à plusieurs maladies auto-immunes, mais elle se manifeste le plus souvent dans le lupus érythémateux systémique (LED).
 
Ce test est principalement utilisé pour aider à diagnostiquer le lupus érythémateux systémique (LED) et le syndrome de type LED induit par des médicaments, mais il peut également être positif dans les cas de sclérodermie, de syndrome de Sjögren, de maladie de Raynaud, d'arthrite chronique juvénile, de polyarthrite rhumatoïde, de syndrome des anticorps antiphospholipides, d'hépatite auto-immune, de polymyosite et de nombreuses autres maladies auto-immunes et non auto-immunes.
 
Pour le diagnostif d'un Lupus, comme le résultat du test AAN peut être positif dans un certain nombre d'autres maladies, le Lupus peut être difficile à diagnostiquer correctement et des tests supplémentaires peuvent être utilisés pour aider. Par exemple, des tests de recherche d'autres anticorps  (anti ADN dénaturés par exemple) sont utilisés pour aider à interpréter les résultats du test AAN. Tous les résultats sont utilisés en conjonction avec les symptômes et les antécédents cliniques du patient pour trouver un diagnostic.
 
 
Quand Rechercher des AAN?
Les maladies auto-immunes peuvent se présenter de différentes manières. Les symptômes (tels que des articulations douloureuses ou enflées, une fièvre inexpliquée, une fatigue extrême, une éruption cutanée inflammatoire) peuvent varier au cours du temps et peuvent plus ou moins prononcés. Ils peuvent être dus à un large éventail de causes, et il faut parfois des mois ou des années pour que ces symptômes présentent un schéma qui pourrait suggérer un LED ou l'une des autres maladies auto-immunes. La recherche des AAN est une première étape et un test de dépistage fiable pour identifier le LED et certaines autres maladies auto-immunes.
 
Que signifie le résultat du test ?
Il est important de comprendre que des résultats positifs peuvent être trouvés chez des personnes en bonne santé sans maladie auto-immune, en particulier les personnes âgées et les femmes enceintes. Par conséquent, les résultats positifs des AAN chez les personnes âgées et les femmes enceintes doivent être interprétés avec prudence en utilisant toutes les informations cliniques concernant le patient. Des résultats AAN positifs peuvent également être observés dans certaines infections virales ou conditions inflammatoires qui ne sont pas des maladies auto-immunes, il est donc important que les résultats des tests soient interprétés avec prudence. Toutefois, des tests plus spécifiques peuvent être effectués pour aider à interpréter les résultats positifs des AAN (voir ci-dessous).
 
Un résultat positif accompagné de symptômes cliniques spécifiques suggère la présence d'une maladie auto-immune et le médecin procédera alors à d'autres tests plus spécifiques (par exemple, les tests d'anticorps à l'ENA et à l'ADN) et examinera l'histoire clinique du patient pour aider à établir un diagnostic final. Les résultats positifs des tests AAN peuvent apparaître des mois ou des années avant l'apparition des signes de la maladie, ce qui constitue une raison supplémentaire pour interpréter précisément tous les résultats positifs des tests AAN.
 
Environ 95% des patients atteints de LED ont un résultat positif au test AAN. Si un patient présente des symptômes de LED, tels que l'arthrite, une éruption cutanée et une thrombocytopénie auto-immune (un faible nombre de cellules sanguines spécialisées appelées plaquettes), il peut alors être atteint de LED. Dans de tels cas, un résultat positif à l'AAN peut être utile pour étayer le diagnostic de LED. Si nécessaire, des tests supplémentaires hautement spécifiques, des anticorps anti-ADNnatif et des anticorps anti-SM, peuvent aider à montrer avec plus de certitude que l'affection est un LED.
 
Un test AAN positif peut également signifier que le patient est atteint d'un syndrome de type LED induit par un médicament. Cette affection est associée au développement d'anticorps dirigés contre des parties de l' ADN appelées histones. Un test de recherche des d'anticorps anti-histones peut être utilisé pour appuyer le diagnostic du syndrome de type LED induit par le médicament.
 
Un résultat négatif pour l'ANA rend le LED peu probable. Cependant, comme les maladies auto-immunes évoluent avec le temps, il peut être utile de répéter le test ANA à l'avenir. Sauf dans de rares cas, il n'est pas nécessaire de procéder à d'autres tests d'anticorps (sous-ensemble) si un patient a un résultat négatif au test AAN.
 
 
Autres conditions dans lesquelles une recheche de AAN peut être positive incluent:
Le syndrome de Sjögren : entre 50 et 75 % des patients atteints de cette maladie ont un résultat positif au test AAN Votre médecin peut souhaiter effectuer deux autres tests spécifiques, appelés anticorps anti-SSA et anti-SSB, pour aider à confirmer le diagnostic du syndrome de Sjögren.
 
Sclérodermie: Environ 90% des patients atteints de sclérodermie ont un test AAN positif. Il existe deux formes de cette affection, dites "limitée" et "diffuse". La forme diffuse est plus grave. Les patients atteints de sclérodermie limitée peuvent avoir des anticorps anti-centromère, qui donnent un motif distinctif dans le test AAN et sont confirmés par un test spécifique d'anticorps anti-centromère. Les patients atteints de sclérodermie diffuse peuvent avoir des anticorps anti-Scl-70.
 
Un résultat positif au test AAN peut également se manifester chez les patients atteints de la maladie de Raynaud, de polymyosite, d'arthrite chronique juvénile ou du syndrome des anticorps antiphospholipides, mais le médecin doit se fonder sur les symptômes cliniques et les antécédents pour poser son diagnostic.
 
 
Y a-t-il autre chose que je devrais savoir ?
Certaines drogues et infections, ainsi que d'autres affections, peuvent donner un résultat faussement positif au test ANA. Certains de ces médicaments (mais pas tous) peuvent provoquer une affection qui inclut des symptômes de LED, appelée syndrome de type LED médicamenteux. Lorsque les médicaments sont arrêtés, les symptômes disparaissent généralement. Bien qu'il ait été rapporté que de nombreux médicaments peuvent provoquer un lupus d'origine médicamenteuse, ceux qui sont le plus étroitement associés à ce syndrome comprennent l'hydralazine, l'isoniazide, la procaïnamide et certains anticonvulsivants.
 
 
 

Le contenu a été actualisé le: 26.03.2015

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.