hCG

Synonymes: Test de grossesse, hCG qualitative, hCG quantitative, Béta hCG
Nom officiel: Hormone chorionique gonadotrope humaine
Examens apparentés: AFP Maternal

Dans quel but est-il prescrit ? 
Le dosage qualitatif (positif ou négatif) de l’hCG est réalisé de manière routinière en tant que test de grossesse. Le dosage quantitatif de l’hCG mesure sa concentration précise dans le sang. Il est utile dans le diagnostic d’une grossesse normale ou ectopique, d’un risque de fausse couche ou du suivi d’un avortement prématuré. De plus, le dosage quantitatif de l’hCG et celui de sa chaîne béta sont utiles dans le diagnostic des maladies trophoblastiques, les tumeurs germinales des ovaires ou des testicules et les tumeurs d’origine placentaire.

Quand est-il prescrit ? 
Le dosage urinaire ou sanguin de l’hCG peut être pratiqué dès l’arrêt des règles pour diagnostiquer une éventuelle grossesse. Il faut noter que les méthodes actuelles de dosage permettent un diagnostic beaucoup plus précoce qui trouve sa place dans la procréation médicalement assistée (PMA). La répétition du dosage de l’hCG est recommandé devant un risque de grossesse ectopique ou après un avortement. De plus, le dosage quantitatif de l’hCG et celui de sa chaîne béta sont utiles dans le diagnostic des maladies trophoblastiques, les tumeurs germinales des ovaires ou des testicules et les tumeurs d’origine placentaire.

Comment interpréter son résultat ? 
L’hCG n’est normalement pas secrété chez une femme qui n’est pas enceinte. Au début de la grossesse, la concentration sanguine d’hCG double tous les deux à trois jours. Dans les cas de grossesse ectopique ou de risque de fausse couche, ce temps de doublement s’allonge puis on observe une diminution de la concentration en hCG. Cette chute de la concentration d’hCG est encore plus marquée en cas d’avortement. A l’inverse, le maintien d’un taux détectable d’hCG dans ces circonstances signifie que du tissu sécrétant de l’hCG est encore présent. Ceci réclame une intervention pour éliminer le tissu restant.
Le dosage de l’hCG  et de sa chaine béta est utilisé dans le suivi thérapeutique des patients présentant une maladie trophoblastique ou une tumeur germinale. Une baisse de la concentration signifie que le traitement est efficace; inversement une élévation de la concentration indique une résistance au traitement ou une récidive.

Y a-t-il d’autres choses à savoir ? 
Les dosages exécutés trop tôt dans la grossesse (avant qu'il y ait un niveau significatif d'hCG) peuvent donner des faux négatifs, alors que la présence de sang ou de protéines dans l'urine peuvent engendrer des résultats faussement positifs. Les dosages d'hCG urinaires peuvent donner un résultat faussement négatif dans les urines très diluées. Les patients ne doivent pas boire des grands volumes de liquide avant de recueillir les urines pour un test de grossesse.

Certains médicaments, tels que les diurétiques et la prométhazine (un antihistaminique) peuvent également causer des résultats urinaires faussement négatifs. D'autres médicaments tels que des anticonvulsivants,  anti-parkinsoniens, hypnotiques, et tranquillisants peuvent donner des résultats faussement positifs.

Des résultats faussement positifs d'hCG du sérum peuvent être dûs à différents composés (pas des médicaments) qui peuvent interférer dans le dosage. Ceux-ci incluent certains types d'anticorps et fragments de la molécule d'hCG qui peuvent être présents chez certains individus. Généralement, si les résultats sont incertains, ils peuvent être confirmés par un dosage avec une méthode différente.


Le contenu a été actualisé le: 29.05.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.