Numération plaquettaire

Synonymes: Comptage des thrombocytes
Nom officiel: Comptage des plaquettes
Examens apparentés: NFS, Platelet aggregation

Dans quel but est-il prescrit ? 
Des anomalies de nombre ou de fonction des plaquettes peuvent être associées à des troubles de la coagulation et des maladies hématologiques, comme par exemple une leucémie.

Quand est-il prescrit ? 
La numération plaquettaire fait partie intégrante de l’examen hématologique complet (numération formule sanguine) qui  peut être prescrit dans le cadre d’un bilan biologique annuel. Elle est presque toujours demandée quand un patient a des hématomes inexpliqués ou lorsque son temps de saignement est allongé.

Comment interpréter son résultat ? 
Chez un adulte normal, le nombre de plaquettes est compris entre 150.000 à 450.000 par microlitre de sang.

Les patients qui ont une maladie hématologique, comme une leucémie ou autre cancer dans la moelle osseuse, présentent souvent des saignements excessifs, qui sont généralement imputables à une diminution significative du nombre de plaquettes (thrombocytopénie). Une thrombocytopénie peut aussi apparaître chez certains patients présentant des problèmes hémorragiques récurrents, ce qui favorise la perte de plaquettes. Les personnes présentant une maladie auto-immune (comme le lupus, où le système immunitaire attaque les propres tissus du patient) peuvent souffrir d’une destruction des plaquettes. Les patients subissant une chimiothérapie peuvent également présenter une thrombocytopénie.

La maladie de Willebrand est une maladie héréditaire fréquente (jusqu'à 1% de la population peut être atteint), qui est due à une incapacité des plaquettes à s’agréger entre elles. Dans cette pathologie, le nombre de plaquettes est le plus souvent normal. Au cours de la maladie, on peut observer l’apparition d’hématomes ou de saignements spontanés.Cette maladie est le plus souvent bénigne, mais les formes les plus graves peuvent avoir des conséquences cliniques importantes.

Lorsque le nombre de plaquettes sanguines tombe au-dessous de 20.000 par microlitre, des saignements spontanés peuvent survenir. Cette situation constitue un risque important.

L’augmentation du nombre des plaquettes (thrombocytose) peut être observée chez les sujets atteints de maladie bénigne. Elle peut aussi être retrouvée chez des patients présentant des maladies hématologiques liées à une augmentation anormale de la production de cellules sanguines (syndromes myéloprolifératifs). Malgré l’augmentation du nombre de plaquettes observée chez ces malades, il peut y avoir tendance au saignement, car les plaquettes présentent des troubles de leurs fonctions. Dans d’autres cas, l’augmentation du nombre de plaquettes peut induire l’apparition de caillots sanguins (thromboses).

Y a-t-il d’autres choses à savoir ? 
Vivre en haute altitude peut entraîner une augmentation du nombre de plaquettes, de même que l’exercice physique intense.
Une thrombocytopénie passagère peut être observée chez les femmes avant les règles.
Certains médicaments comme les œstrogènes et les contraceptifs oraux peuvent entraînent une augmentation du nombre de plaquettes.
Il existe par ailleurs de nombreux médicaments qui peuvent induire une thrombocytopénie. Dans tous les cas, prenez conseil auprès de votre médecin avant d’utiliser ces médicaments.


Le contenu a été actualisé le: 16.04.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.