Sérologie principe

Synonymes:
Nom officiel: Sérologie
Examens apparentés:

Pourquoi faire des sérologies ?

Les principales raisons pour lesquelles des sérologies sont faites sont les suivantes:

  • Exposition de patients à un agent infectieux ou étranger,
  • Evaluer le niveau de protection (statut immunitaire) contre un micro-organisme particulier,
  • Diagnostiquer une maladie auto-immune,
  • Identifier la cause d'une réaction transfusionnelle ou d'un rejet d'organe,
  • Diagnostiquer une allergie,
  • Suivre l'évolution d'une infection ou d'un processus auto-immun,

Il n'existe pas un seul examen universel qui permet de mesurer l'ensemble des concentrations des différents anticorps d'une personne; les anticorps sont aussi différents que les maladies ciblées. Les sérologies sont prescrites individuellement ou en association, en fonction des symptômes des patients et des renseignements que le médecin rassemble. Si le médecin soupçonne une infection en cours, deux échantillons (un échantillon à la phase aigüe et un échantillon pendant la convalescence) peuvent être collectés (à quelques semaines d'intervalle) afin de rechercher une variation des concentrations sanguines en anticorps.

Certaines sérologies ciblent spécifiquement la recherche d'IgM, d'IgG, d'IgA et/ou d'IgE. Les sérologies IgG et IgM sont principalement utilisées pour le diagnostic et le suivi des maladies infectieuses et pour évaluer la protection immunitaire (statut immunitaire). Le dosage des IgE est utilisé principalement pour diagnostiquer et suivre les allergies à des substances spécifiques. Le dosage des IgA est souvent utilisé dans l'exploration des allergies et pour le diagnostic de la maladie coeliaque.

 

Comment interpréter son résultat ?

Les sérologies impliquent généralement le mélange de l'échantillon du patient avec un antigène connu, substance contre laquelle est dirigé l'anticorps que l'on veut détecter, ce qui permet de voir si une réaction se produit. Si un anticorps est présent et se lie à un antigène connu, la formation du complexe antigène-anticorps peut être détectée.

Il n'existe pas une concentration sanguine en anticorps "normale" car les individus produisent des anticorps à des concentrations différentes. Les patients dont le système immunitaire est affaibli peuvent ne pas être en mesure de répondre normalement, produisant moins d'anticorps et/ou répondant plus lentement à une exposition à un antigène. L'interprétation du résultat dépend des symptômes du patient et des circonstances particulières qui l'on conduit à cet examen.

Les résultats peuvent être exprimés de manière qualitative (sérologie positive ou négative) dans le cas d'anticorps dirigés contre des agents responsables d'infections chroniques (comme le VIH), où à partir d'une valeur seuil la recherche d'anticorps est considérée comme positive. Il peuvent être exprimés comme "supérieurs" à une valeur seuil particulière qui permet de vérifier si une personne est immunisée (si le résultat est au dessus de ce seuil, qui varie en fonction du micro-organisme concerné, la personne est considérée comme protégée); dans ce cas on parle de personne "immunisée" ou "non immunisée" (ce qui signifie que la personne n'a pas ou pas assez d'anticorps pour luter contre les infections). Les résultats peuvent également être exprimés par un nombre représentant une concentration.

La détection des anticorps IgM permet de voir si une personne a eu une exposition initiale récente à un antigène alors que le dosage des anticorps IgG permet de voir une exposition ancienne.

Les titres d'anticorps sont parfois utilisés pour évaluer la concentration en anticorps présents. La détermination de ces titres consiste en une série de dilutions de l'échantillon (avec des dilutions de plus en plus grandes). La plus haute dilution permettant encore une détection d'anticorps donnera le titre (par exemple 1/40, ou 1/320, etc). Ceci est utilisé pour déterminer l'importance du niveau d'anticorps présents, en particulier dans le cas des maladies auto-immunes. Le "titre d'anticorps" est un terme parfois utilisé de façon générique pour désigner des concentrations d'anticorps.

Des niveaux élevés d'IgE isolées peuvent aider au diagnostic d'une allergie, mais ils ne sont pas nécessairement corrélés à la sévérité des symptômes auxquels le patient est confronté. Un patient qui évite les substances en cause, comme l'arachide par exemple, peut avoir des concentrations faibles à modérées d'anticorps IgE spécifiques de l'arachide lors de ses examens. Cependant, en cas d'exposition ultérieure, les concentrations en anticorps IgE spécifiques de l'arachide peuvent augmenter de nouveau.


Le contenu a été actualisé le: 23.02.2015

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.