Anémies aplasiques

L'anémie aplasique est une maladie rare, causée par une diminution du nombre de tous les types de cellules sanguines produites par la moelle osseuse. Normalement, la moelle osseuse produit un nombre suffisant de nouveaux globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) et de plaquettes pour qu’ils exercent une fonction normale dans l’organisme. Chaque type de cellule entre dans le flux sanguin, circule et meurt après un certain laps de temps. Ainsi, la durée de vie normale des globules rouges est d'environ 120 jours. Si la moelle osseuse n'est pas en mesure de produire suffisamment de cellules sanguines pour remplacer celles qui meurent, des symptômes, y compris ceux dus à une anémie, peuvent apparaître.

Les symptômes de l'anémie aplasique peuvent apparaître brutalement ou peuvent se développer plus lentement. Certains signes généraux qui sont communs aux différents types d'anémie peuvent apparaître en premier et sont dus à la diminution de l’hémoglobine et du nombre des globules rouges. Il s'agit notamment:
• d’une sensation de fatigue
• d’un manque d'énergie

Certains signes et symptômes qui se produisent dans l’anémie aplasique sont notamment dus à la diminution du nombre des plaquettes:
• saignements prolongés
• saignements de nez fréquents
• saignement des gencives
• ecchymoses

ou dus à un faible nombre de globules blancs, à savoir l’augmentation du nombre et la gravité des infections.

Les causes de l'anémie aplasique peuvent être en rapport avec une atteinte des cellules souches médullaires qui sont responsables de la production des cellules sanguines. Certains facteurs peuvent être impliqués dans les lésions de la moelle osseuse et peuvent entraîner une anémie aplasique, notamment:
• l’exposition à des substances toxiques comme l'arsenic, le benzène ou des pesticides
• le traitement du cancer (radiothérapie ou chimiothérapie)
• les maladies auto-immunes comme le lupus ou l'arthrite rhumatoïde
• les infections virales comme les hépatites, ou les infections à EBV, VIH ou CMV.

L'anémie aplasique est plus rarement due à une maladie héréditaire (génétique) telle que l'anémie de Fanconi. Pour en savoir plus, visiter le site des maladies orphelines.

Les examens de laboratoire
L’examen initial de l'anémie, effectué au moyen d’une numération formule sanguine (NFS), peut révéler de nombreux résultats anormaux.
• concentration d’hémoglobine et / ou hématocrite abaissés
• nombre de globules rouges et de globules blancs abaissés
• nombre de plaquettes abaissé
• le VGM (volume moyen des globules rouges) peut être normal ou légèrement augmenté
• la formule leucocytaire montre une diminution dans la plupart des types de cellules, mais pas des lymphocytes.

Certains examens complémentaires peuvent être effectués pour aider à découvrir le type et la cause de l'anémie. Ils comprennent:
• la numération des réticulocytes- le résultat est généralement abaissé
• le dosage de l'érythropoïétine - généralement augmentée en cas d'anémie aplasique
• une ponction de moelle osseuse qui montre une diminution du nombre de tous les types de cellules immatures.
• les tests pour la recherche des infections comme les hépatites, l’EBV ou le CMV sont pratiqués pour aider à découvrir la cause de l’anémie aplasique
• la recherche d'arsenic (un métal lourd) et d'autres toxines
• la mesure de la concentration de fer ou de vitamine B12 peut être effectuée pour éliminer les autres causes d’anémie
• la recherche des anticorps anti-nucléaires est effectuée pour savoir si la cause de l’anémie aplasique est une maladie auto-immune

Un examen clinique et l’analyse des antécédents médicaux peuvent révéler les causes possibles de l'anémie aplasique, comme l'exposition à des toxines ou à certains médicaments (par exemple, le chloramphénicol) ou le traitement préalable d’un cancer.

Certains cas d'anémie aplasique sont temporaires alors que d'autres ont une durée prolongée. Le traitement dépend de la cause. Réduire ou éliminer l'exposition à certaines toxines ou à des médicaments peut être la solution. Des médicaments peuvent être administrés pour stimuler la production de la moelle osseuse, pour traiter les infections ou pour inhiber le système immunitaire en cas de maladies auto-immunes. Les transfusions sanguines et une greffe de moelle osseuse peuvent être nécessaires dans les cas graves.

Les cas d'érythroblastopénie pure sont une situation proche de celle de l'anémie aplasique, mais seuls les précurseurs des globules rouges sont absents (et non ceux des autres lignées cellulaires). Ils peuvent également être liés à des cancers (en particulier du thymus) ou à des maladies auto-immunes. L'infection par le parvovirus B19 peut causer des cas d'érythroblastopénie temporaire.

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  26.02.2013

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.