Lupus érythémateux disséminé
Aussi connu sous les termes ou abbréviations : Lupus, SLE, Lupus érythémateux (LE)


Examens de biologie médicale

Des critères diagnostiques basés sur la clinique et la biologie ont été proposés par l’American Rheumatism Association (ARA) en 1982.

Les examens de biologie médicale utiles au diagnostic sont:

  • Recherche d' Auto-anticorps:
    o  anti-nucléaires: leur négativité rend improbable le diagnostic de LED
    o     anti-ADN natif: très spécifiques mais moins fréquents
    o     anti-Sm: peu fréquents et hautement spécifiques
    o     anti-SSA et/ou anti-SSB: souvent positifs en cas d’association avec le syndrome de Gougerot-Sjögren
    o    anti-RNP: peu spécifiques
    o    anti-phospholipides: fréquents lors du LED
  • Examens urinaires: cristallurie, hématurie, protéinurie
  • Numération formule sanguine – souvent diminution des cellules sanguines
  • Facteur rhumatoïdesFR) – souvent positif précocement mais peu spécifique
  • Electrophorèse des protéines sériques – augmentation des gammaglobulines
  • Protéine C réactive (CRP) et Vitesse de sédimentation (VS)  - augmentées en cas d’inflammation
  • Cryoglobulines – souvent positives. Il s’agit de protéines sanguines anormales qui précipitent quand la température corporelle diminue et bouchent les vaisseaux. Le test consiste en prélever le sang et à le conserver à 4°C afin de déceler la présence de cryoprécipité.
  • Fraction C3 du complément – souvent abaissée. Il s’agit d’une protéine majeure du complément consommée lors de plusieurs pathologies (lupus, bactériémie à bactéries gram négatif, paludisme…)

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  04.08.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.