Traitement

Il faut avant tout déterminer la quantité de pancréas atteint et si le cancer s'est propagé. Il sera catégorisé en stade en fonction de son avancée (au sein du pancréas et chirurgicalement opérable), localement avancé (se répandant dans les organes voisins et non opérable) ou métastasé (propagation à des organes éloignés).

Malheureusement, la résection (ablation) n’est possible que dans moins de 15% des cas. Etant donné que la chirurgie dépend beaucoup de l'endroit où se situe la tumeur, de sa taille, de sa propagation et de la santé du patient, la chirurgie du pancréas est très difficile. Elle exige un chirurgien expérimenté et elle est associée à des complications importantes. Elle nécessite plusieurs semaines de temps de récupération. Les procédures incluent:
* Procédure de Whipple: le chirurgien enlève la tête du pancréas et une partie de l'intestin grêle, des voies biliaires, et de l'estomac
* Pancréatectomie distale: le corps et la queue du pancréas et la rate sont enlevés
* Pancréatectomie totale: le pancréas, une partie de l'intestin grêle, de l'estomac, le canal cholédoque, la vésicule biliaire, la rate et les ganglions lymphatiques avoisinants sont enlevés

La radiothérapie et la chimiothérapie peuvent également être utilisées et sont souvent nécessaires car une petite quantité détectable de la tumeur se propage souvent pendant la chirurgie. Malheureusement, le cancer du pancréas ne répond pas bien aux traitements actuels. Cependant, un nouvel agent de chimiothérapie, la gemcitabine, se montre prometteur, il a été approuvé par le NICE (National Institute for Clinical Excellence) et peut être utilisé en combinaison avec la radiothérapie.



Pour ceux qui récidivent ou qui ont un cancer du pancréas inopérable, les soins palliatifs sont la priorité. La radiothérapie, la chimiothérapie et la chirurgie peuvent être utilisées pour aider à soulager la douleur. La chirurgie peut également être faite sur des cancers non opérables pour supprimer ou  contourner les blocages au niveau des voies biliaires et pour aider à soulager la douleur et l'ictère. Il est possible d’utiliser un endoscope flexible pour placer un stent en une matière plastique, ou un tube de métal, pour aider à garder le canal ouvert. La chirurgie peut également être réalisée afin de réduire les nerfs pour aider à soulager la douleur qui serait résistante aux autres traitements.
Les patients atteints d'un cancer du pancréas inopérable peuvent également envisager de s'inscrire dans des essais cliniques de nouveaux traitements. Il y a des domaines prometteurs dans la recherche qui peuvent offrir aux patients des options supplémentaires.
 

SuivantPrécédent
Le contenu a été actualisé le:  04.12.2013

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.