Traitement


Un diagnostic et un traitement précoce sont essentiels étant donné le caractère mortel du paludisme. Les voyageurs qui développent des symptômes de paludisme notamment de la fièvre durant ou après un voyage doivent demander un avis médical le plus rapidement possible.

Le traitement est orienté par l’espèce de Plasmodium responsable de l’infection, la zone géographique dans laquelle l’infection a été contractée (et les schémas de résistance médicamenteuse locaux), et selon le degré de sévérité des symptômes. Les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants nécessitent une attention particulière.
Le traitement de l’accès simple à P. falciparum doit faire appel à un de ces cinq médicaments: quinine per os, atovaquone-proguanil, artéméther-luméfantrine, méfloquine ou halofantrine.
Le traitement de l’accès grave repose sur l’utilisation de la quinine ou de l’artésunate par voie intraveineuse associée aux mesures de réanimation adaptées.  

Les infections à P. vivax et P. ovale peuvent rechuter tant que le parasite reste en sommeil dans le foie, et par conséquent nécessitent un traitement supplémentaire.

Précédent
Le contenu a été actualisé le:  23.03.2016

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.