Bilirubine

Synonymes: Bilirubine totale, Bilirubine néonatale, Bilirubine directe (ou bilirubine conjuguée), Bilirubine indirecte (ou bilirubine non conjuguée)
Nom officiel: Bilirubine
Examens apparentés: Bilan hépatique, GGT, PAL

1. Peut-on présenter des anomalies des concentrations de bilirubine d'origine génétique?

Plusieurs situations concernant les maladies de Gilbert, de Dubin-Johnson, de Rotor et de Crigler-Najjar peuvent induire des élévations de la concentration de bilirubine. De ces quatre syndromes, la maladie de Crigler-Najjar est la plus grave. Les trois autres maladies sont en général peu graves. La maladie de Gilbert par exemple se traduit par de faibles augmentations de la bilirubine sans autre problème clinique particulier.

 

2. Comment traite-t-on des concentrations anormales de bilirubine ou la « jaunisse » ?

Le traitement dépend de la cause de la jaunisse. Chez les nouveau-nés, la photothérapie, l’ex-sanguino-transfusion et certains médicaments peuvent réduire les concentrations de bilirubine. Dans les maladies de Gilbert, de Rotor et de Dubin-Johnson, aucun traitement spécifique n’est nécessaire. La maladie de Crigler-Najjar nécessite une thérapie enzymatique spécifique ou une transplantation hépatique. Les ictères ou jaunisses causés par des obstructions, telles que les calculs biliaires, ont le plus souvent une réponse chirurgicale pour supprimer le blocage. Les ictères des cirrhoses, souvent la conséquence de l’alcoolisme chronique, ne répondent à aucune thérapie: la suppression de l’alcool et une bonne nutrition peuvent améliorer la situation, si le foie n’a pas été trop atteint.

 

3. Y a-t-il quelque chose à faire pour maintenir la bilirubine à des valeurs usuelles ?

Même s’il n’y a rien de spécifique à faire, il est évident qu’une consommation excessive et chronique d’alcool peut conduire à des atteintes hépatiques jusqu’à la cirrhose.

Eviter la consommation excessive d’alcool, certaines drogues toxiques et avoir une bonne alimentation aide à maintenir le foie dans un état sain.

 

4. Quels sont les signes et symptômes d’une augmentation des concentrations de la bilirubine ?

L’ictère (ou la « jaunisse »), les urines brunes, les selles décolorées et le prurit (démangeaisons) généralisé sont fréquents et retrouvés dans les cholestases (ictères par obstruction). Dans les cas graves, des douleurs abdominales importantes, de l’anorexie, des vomissements et de la fièvre peuvent être observés. Des élévations de la bilirubine peuvent aussi être observées dans les cancers et atteintes de la rate.


Le contenu a été actualisé le: 16.04.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.