HPV

Synonymes: Papillomavirus humain
Nom officiel: Virus génital du papillome humain
Examens apparentés: Pap Smear, Anticorps anti-VIH

Dans quel but est-il prescrit ?

Votre médecin peut détecter des verrues et autres lésions par l’examen clinique. Dans le cadre d'un examen pelvien, votre médecin est suceptible d'identifier certaines verrues invisibles à l’œil nu, dans les tissus génitaux par colposcopie en applicant de l'acide acétique sur les zones suspectes. 

Votre médecin peut aussi prélever un petit morceau de tissu au niveau du col et l'examiner au microscope: c’est une biopsie. Quand le résultat du frottis cervical ou de la biopsie détecte une affection précancéreuse (comme la néoplasie intra-épithéliale), le test HPV peut déterminer si vous êtes infecté par une souche de HPV qui augmenterait la probabilité de développer un cancer si vous ne recevez pas de traitement.

Quand est-il prescrit ?

Les femmes et les hommes sexuellement actifs ayant plus d'un partenaire ou dont le partenaire a plus d'un partenaire sexuel doivent pratiquer des examens réguliers pour les maladies sexuellement transmissibles, notamment le HPV. Il n'existe pas de dépistage organisé mais un dépistage individuel. A partir de 25 ans, toute femme ayant eu des rapports sexuels doit faire un frottis; les deux premiers doivent être réalisés à un an d'intervalle. Ensuite, les femmes âgées de 25 à 65 ans doivent effectuer un frottis de contrôle tous les 3 ans pour dépister le cancer ou des situations qui pourraient évoluer vers un cancer. Le frottis peut souvent détecter l'infection au HPV. Il existe un certain nombre de types différents de HPV, dont certains présentent un faible risque d'entraîner un cancer et d'autres qui ont un risque élevé. Le test HPV peut confirmer si la personne est infectée par le HPV et le type de HPV qui est présent.

Comment interpréter son résultat ?

• Les HPV de type 6 et 11 causent généralement des verrues génitales, (et ainsi que les types 42, 43 et 44) présentent un faible risque de progression vers le cancer.
•    Les HPV de type 16, 18, 31, 33 et 36 ont un risque plus élevé d'évolution vers un cancer.
Bien que cet examen puisse être utile en indiquant la «probabilité» de développement d'un cancer en absence de traitement, il n'y a aucune garantie que le risque prédit soit correct car d'autres facteurs semblent être impliqués dans le développement du cancer.

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?

Le HPV est l'une des infections sexuellement transmissibles les plus fréquemment transmises dans le monde. Chez 90% des femmes qui ont une infection du col par le HPV, l'infection devient indétectable dans les deux ans. Certaines femmes font une infection chronique, qui est un facteur de risque pour le cancer du col de l'utérus. Des frottis de dépistage réguliers permettent de surveiller ce risque et de donner rapidement l'alerte pour la mise en place d'un traitement.


Le contenu a été actualisé le: 26.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.