Fer sérique

Synonymes: Sidérémie, Fe
Nom officiel: Fer sanguin
Examens apparentés: Ferritine, Variants de l'hémoglobine, Hématocrite, Hémoglobine, Transferrine, ZPP, TIBC

1. La carence en fer est-elle comparable à une anémie ? Quels en sont les symptômes ?
L’anémie par carence en fer est la forme la plus sévère de la carence en fer. Une carence relativement modérée en fer et qui n’entraine aucun symptôme, est appelée « déplétion en fer ». Les symptômes apparaissent quelque fois avant que la concentration d’hémoglobine sanguine chute en dessous d’une certaine valeur (100 g par litre). Les signes cliniques montrant que la concentration de fer de votre organisme est basse sont la fatigue et des palpitations cardiaques. Si les concentrations de fer continuent de baisser, les symptômes peuvent associer une respiration accélérée et des vertiges.
Si l’anémie est sévère, maux de tête et douleur des membres peuvent survenir. Les enfants peuvent avoir des troubles scolaires (cognitifs).
A côté des symptômes généraux de l’anémie, d’autres peuvent apparaître si votre carence en fer est installée depuis longtemps: ceux-ci peuvent comprendre une sensation de brûlure de la langue ou une langue lisse, des lésions aux coins de la bouche, des pica (envie insatiable pour certaines substances comme les liqueurs), teint crayeux ou argileux, ainsi que les doigts et les ongles du gros orteil en forme de cuillère.

2. L’anémie par carence en fer survient-elle rapidement ou met-elle longtemps à s’installer ?
L’anémie par carence en fer intervient graduellement. Lorsque la vitesse de perte en fer dépasse la quantité de fer que vous absorbez de l’alimentation, la première chose qui se produit est que les réserves en fer sont sur-employées. Alors, la ferritine sera basse mais le fer sérique et la TIBC seront habituellement normaux et il n’y aura pas d’anémie. Lorsque la carence en fer s’accentue, la concentration de fer sérique chute, TIBC et transferrine augmentent; les globules rouges commencent à se réduire en taille, à devenir pâles, mais leur nombre reste encore correct. Avec une carence en fer prolongée ou sévère, l’anémie se développe.


3. Quels sont les signes de la surcharge en fer ?
Le symptôme le plus courant est la douleur car le fer s’accumule dans votre organisme principalement dans les articulations. D’autres symptômes peuvent apparaître tels que la fatigue et le manque d’énergie, les douleurs abdominales (douleur autour de la zone de l’estomac), la perte des pulsions sexuelles, et des problèmes cardiaques. Certaines personnes ne présentent quant à elles aucun symptôme.


4. Quels sont les aliments riches en fer ?
Si les examens de laboratoire montrent que vous êtes anémique, manger une nourriture adéquate peut vous aider. Un bon choix pour une alimentation riche en fer inclut: les viandes rouges, le foie, les œufs, des légumes verts (c'est-à-dire les épinards, le chou-fleur), les légumes secs (lentilles...), le soja, le pain complet et les céréales, les raisins et les fruits secs. Si vous souffrez d'une anémie par carence en fer, que vous êtes enceinte, ou que vous allaitez, le fer, sous forme de comprimés pouvant être associé à des vitamines, est habituellement recommandé pour apporter le complément en fer nécessaire à ces états.


5.  Un ami m’a dit que je devais prendre trop de fer. Est-ce vrai ?
A moins que vous n’ayez une carence en fer ou une alimentation très pauvre en fer, vous n’avez probablement pas besoin d’apports supplémentaires. Si vous absorbez beaucoup plus de fer que cela n’est recommandé, vous pouvez développer une hémosidérose, qui provoque une élévation du fer et de la ferritine dans le sang. Si vous avez une maladie héréditaire appelée hémochromatose, prendre un supplément de fer peut entraîner une accumulation rapide du fer et accélère probablement la vitesse de dégradation de vos organes.


Le contenu a été actualisé le: 26.02.2011

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.