Sodium

Synonymes: Na
Nom officiel: Sodium
Examens apparentés: Potassium, Electrolytes, Bicarbonates, Chlorures, CO2

Dans quel but est-il prescrit ?
La  natrémie est utilisée pour détecter la cause et aider au traitement de patients souffrant de déshydratation, ou présentant des oedèmes, ou encore un ensemble de symptômes variés. Elle est anormale dans de nombreuses maladies touchant le cerveau, le foie, le cœur, le rein, la thyroïde, les glandes surrénales.
Le dosage du sodium dans les urines est générallement prescrit chez les patients présentant des concentrations anormales de sodium dans le sang afin de déterminer si l'anomalie est due à un apport trop important de sodium ou à une perte de sodium. Le dosage du sodium urinaire est également utilisé pour savoir si un sujet hypertendu ne mange pas trop de sel, chez les sujets présentant des anomalies rénales pour déterminer la cause de la maladie rénale, et ainsi permettre de guider le traitement.

Quand est-il prescrit ?
Le sodium est un des électrolytes sanguins dont les dosages sont souvent prescrits ensemble chez les patients présentant des symptômes non spécifiques. La natrémie est également prescrite pour surveiller les traitements nécessitant l'apport de liquide par perfusion intraveineuse (IV) ou ceux pouvant entraîner une déshydratation. Les électrolytes sont souvent utilisés dans la surveillance de l'hypertension artérielle, d'une insuffisance cardiaque et de maladies hépatiques ou rénales.

Comment interpréter son résultat ?
Une faible concentration de sodium dans le sang est appelée hyponatrémie; elle est générallement la conséquence d'une perte de sodium, d'un apport trop important en eau de boisson ou d'une rétention d'eau, ou encore d'une accumulation de liquide dans l'organisme (œdèmes). Lorsque la concentration de sodium diminue rapidement, vous vous sentez faible et fatigué; dans les cas plus sévères, vous pouvez présenter des symptômes confusionnels ou même tomber dans le coma. En revanche, si la concentration diminue doucement, vous pouvez ne présenter aucun symptôme. C'est pourquoi le dosage du sodium est souvent prescrit même en l'absence de tout symptôme.
L'hyponatrémie est rarement la conséquence d'une diminution de l'apport de sodium (apport alimentaire insuffisant ou défaut de sodium dans le liquide de perfusion IV). Le plus souvent, elle résulte d'une perte de sodium (diarrhée, vomissements, sudation excessive, administration de diurétiques, maladies rénales, maladie d'Addison). Dans certains cas, elle est due à un excès de liquide dans l'organisme: prise de boisson trop importante, insuffisance cardiaque, cirrhose, maladies rénales entraînant une perte protéique (syndrome néphrotique) et malnutrition. Dans un certain nombre de maladies (en particulier celles touchant le cerveau et les poumons, la plupart des cancers) ou par prise de certains médicaments, votre corps fabrique trop d'hormone antidiurétique entraînant la rétention d'eau dans l'organisme.

Une forte concentration de sodium dans le sang est appelée hypernatrémie; elle est générallement la conséquence d'une perte excessive d'eau (déshydratation) avec un défaut de l'apport en eau. Les symptômes de l'hypernatrémie sont une sécheresse des muqueuses (bouche, œil,..),une sensation de soif, une agitation, des troubles de la conscience, voire un coma ou des convulsions si l'augmentation de la natrémie est très importante. Dans de rares cas, l'hypernatrémie peut être la conséquence d'un apport trop important en sel sans apport suffisant d'eau comme dans le cas du syndrome de Cushing ou d'un déficit en hormone antidiurétique (appelé diabète insipide).

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?
Un trauma récent, une intervention chirurgicale ou un état de choc peuvent entraîner une augmentation de la natrémie par diminution du débit sanguin au niveau rénal.
Certains médicaments comme le lithium ou les anabolisants stéroïdiens peuvent entraîner une augmentation de la natrémie; ceci est rare avec les autres médicaments.
D'autres médicaments comme les diurétiques, les sulfonylurées (utilisés dans le traitement du diabète), les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (comme le captopril), l'héparine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l'ibuprofène), les antidépresseurs tricycliques et la vasopressine peuvent entraîner une diminution de la natrémie.
Consultez votre médecin si vous avez une question sur les médicaments que vous prenez ainsi que sur leurs effets sur votre organisme.


Le contenu a été actualisé le: 24.10.2009

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.