Fibronectine

Synonymes:
Nom officiel: Fibronectine foetale
Examens apparentés:

Dans quel but est-il prescrit ?

De nombreuses femmes enceintes ressentent des symptômes qui font évoquer un travail précoce, comme par exemple des contractions utérines, un changement dans les pertes vaginales, un mal de dos, une pression pelvienne, des crampes, ou une dilatation du col.
Néanmoins, toutes les femmes qui ont ces symptômes n’accoucheront pas prématurément. La majorité d’entre-elles mènera sa grossesse à terme. Bien que les bébés prématurés puissent avoir une bonne santé, de graves complications sont malheureusement possibles. Les bébés de moins de 37 semaines ont souvent des difficultés pour respirer et se nourrir. Leurs poumons et d’autres organes sont immatures et ne fonctionnent pas encore normalement. Leur utilisation forcée peut causer des problèmes de santé qui persisteront. Plus le bébé est prématuré, plus il y a de risques de complications.

Si votre médecin pense que vous pourriez accoucher prématurément, il envisagera de vous prescrire des traitements visant à retarder l’accouchement. Ces traitements peuvent avoir des effets indésirables. Savoir si une femme est susceptible d’accoucher prématurément aidera le médecin pour décider de la meilleure prise en charge.  Le test de la fibronectine est un outil non-invasif pour aider le médecin à bien identifier les femmes qui sont à risque d’accoucher de façon prématurée.

La test de la fibronectine fœtale est utilisée chez la femme enceinte entre 22 et 35 semaines de grossesse, quand elle présente des signes évoquant un travail prématuré. Cet examen aide le médecin à prédire le risque d’accouchement prématuré.

Le test de la fibronectine ne devrait être utilisé que dans les cas suivants:
• Membranes amniotiques intactes
•    Col dilaté à moins de 3 cm
•    Saignement vaginal faible uniquement
•   Absence de cerclage du col (quand le col a été suturé au cours de la grossesse pour aider à garder le bébé dans l’utérus; cette technique est utilisée chez certaines femmes qui ont un col trop ouvert)
Le test de la fibronectine n’est pas recommandé pour un dépistage systématique chez des femmes asymptomatiques ou à risque faible.
 

Quand est-il prescrit ?

La fibronectine est prescrite quand une femme entre 22 et 35 semaines de grossesse présente des symptômes qui font évoquer une MAP. Ces symptômes peuvent être par exemple des contractions utérines, un changement des pertes vaginales, un mal de dos, un inconfort abdominal, une pression pelvienne, et/ou des crampes.
L’examen peut être répété deux semaines plus tard si le premier examen était négatif et que les signes de travail persistent au-delà d’une ou deux semaines. L’examen pourra être répété plusieurs fois, puisque le résultat de chaque test est valable pour les 7 à 14 jours qui suivent.
Cet examen n’est pas prévu pour être utilisé chez des femmes présentant un décollement prématuré du placenta, une rupture prématurée des membranes, un placenta previa (placenta inséré en partie basse de l’utérus), ou des saignements vaginaux modérés ou importants.
 

Comment interpréter son résultat ?

Un examen positif n’est pas très prédictif d’un travail ou d’un accouchement prématuré. Par contre, un test négatif indique que le risque d’accouchement prématuré dans les deux semaines qui suivent est très faible.
En d’autres termes, quand le test de la fibronectine est réalisé chez une femme présentant des symptômes et répondant aux critères ci-dessus, un test négatif signifie qu’elle a moins de 1 % de chances d’accoucher prématurément dans les deux semaines qui suivent. Le médecin utilisera également d’autres tests et son expérience personnelle pour évaluer chaque situation individuelle.
Le traitement d’une femme menaçant d’accoucher prématurément présentant en lui-même des risques, un test négatif permet de diminuer le nombre d’hospitalisations et de traitements non nécessaires.
Un résultat positif de la fibronectine est moins spécifique. Il est associé à un risque plus élevé d’accouchement prématuré avec des complications néonatales, mais il ne permettra pas au médecin de savoir si cette femme accouchera prématurément ou non. Un examen positif suggère qu’il faut instaurer une surveillance rapprochée chez une femme symptomatique.

 

Y a-t-il d’autres choses à savoir ?

La fibronectine fœtale peut se lier aux Candida, des levures pouvant être présentes dans le vagin. Si la patiente a une mycose vaginale, le résultat de l’examen peut être faussement négatif.
Si le risque d’accouchement prématuré est élevé, des mesures supplémentaires peuvent être prises pour retarder l’accouchement aussi longtemps que possible et aider à préparer le fœtus pour la naissance. On peut utiliser des agents tocolytiques pour inhiber les contractions utérines; la progestérone peut aider à diminuer l’incidence des naissances prématurées pour des femmes qui ont déjà eu un précédent accouchement prématuré, et les corticoïdes peuvent être donnés à la mère pour accélérer la maturation des poumons du bébé. De plus, on peut prescrire un repos au lit ou une hospitalisation, et les femmes peuvent être transférées dans une institution ayant l’expérience et l’équipement nécessaire à la prise en charge des naissances prématurées.
 


Le contenu a été actualisé le: 07.10.2012

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.