Frottis sanguin

Synonymes: Frottis de sang périphérique, formule sanguine au microscope, morphologie des globules rouges.
Nom officiel: Frottis sanguin
Examens apparentés: NFS, Formule leucocytaire, Numération des Globules Rouges, Numération des Globules Blancs, Numération plaquettaire, Hémoglobine, Variants de l'hémoglobine

Dans quel but est-il prescrit ?
 
Autrefois, on préparait un frottis sanguin pour pratiquement tous les patients à qui on effectuait une numération formule sanguine (NFS). Les automates d’hématologie cellulaire utilisés actuellement permettent de rendre inutile l’examen systématique du frottis sanguin. Toutefois, dans le cas où on soupçonne la présence d’anomalies des globules blancs, des globules rouges ou des plaquettes, un frottis sanguin, examiné par un œil expert, reste encore la meilleure méthode pour identifier les cellules immatures et anormales.
Il existe de nombreuses maladies, troubles et carences qui peuvent avoir un effet sur le nombre et le type de cellules sanguines produites, leur fonction et leur durée de vie. Bien que, généralement, seules les cellules normales matures soient libérées dans la circulation sanguine, les circonstances peuvent conduire à ce que la moelle osseuse libère des cellules immatures et/ou anormales dans le sang. Quand un nombre important de cellules anormales est présent, ces cellules peuvent être le témoin d’une maladie, ce qui conduit le médecin à prescrire des examens complémentaires.
 
Quand est-il prescrit ? 
 
Le frottis sanguin est principalement effectué quand une numération formule sanguine obtenue avec un compteur de cellules sanguines automatisé, montre la présence de cellules anormales ou immatures. Il peut également être effectué lorsque le médecin soupçonne l’existence d’une carence, d’une maladie ou d’un trouble qui affecte la production des cellules sanguines, comme une anémie, une diminution ou une production anormale de cellules dans la moelle osseuse, ou une augmentation de la destruction cellulaire. Un frottis sanguin peut également être nécessaire chez un patient traité ou suivi pour une maladie du sang.
 
Comment interpréter son résultat ? 
 
Les résultats de l’analyse du frottis sanguin ne permettent pas toujours d’établir un diagnostic mais indiquent souvent la présence d'une affection sous-jacente et sa gravité, et suggèrent qu’il est nécessaire d’effectuer des tests complémentaires.
Les résultats qu’on peut obtenir à partir du frottis sanguin sont les suivants:
 
Globules rouges (GR)
Les globules rouges normaux matures sont de taille uniforme (diamètre de 7 µm) et n'ont pas de noyau contrairement à la plupart des autres cellules. Ils sont ronds et aplatis comme un disque aplati dont les faces sont concaves. Avec la coloration classique, ils apparaissent rosés avec un centre pâle, ce qui est dû à la présence d'hémoglobine dans ces cellules. Bien que tous les GR ne soient pas parfaitement identiques, la présence de nombreuses cellules qui sont différentes entre elles en forme ou en taille peut indiquer la présence d’une anomalie. Parmi les anomalies possibles, il faut noter::
• L’anisocytose qui correspond à des variations de taille des globules rouges. Les globules rouges plus petits (<7 µm) sont dénommés microcytes et les globules rouges de plus de 7 µm sont appelés macrocytes.
• La poïkilocytose qui correspond à des variations de formes des globules rouges. Il peut s'agir d’échinocytes, d’acanthocytes, d’elliptocytes, de kératocytes, de drépanocytes, de cellules cibles, de cellules en forme de larme (dacrocytes), de cellules frottis (aussi appelées cellules carie ou un panier), et de schizocytes.
Voir « irrégularités des globules rouges » pour plus de détails.
 
Globules blancs (GB) 
Les globules blancs possèdent un noyau entouré de cytoplasme. Tous les globules blancs proviennent de cellules souches médullaires. Dans la moelle, celles-ci se transforment en deux groupes: les cellules myéloïdes et lymphoïdes. Les cellules myéloides se différencient ensuite en granulocytes et monocytes. Au final cinq types de globules blancs sont présents dans le sang circulant. 
 
• les granulocytes - les trois types de cellules qui composent ce groupe, se distinguent par la présence de granules de taille et de couleur caractéristiques dans leur cytoplasme.
* Les polynucléaires neutrophiles  - Des cellules qui ont des granules roses ou violettes dans leur cytoplasme. Ils composent la majorité des globules blancs chez un adulte en bonne santé. Ils augmentent en cas d'inflammation classique, telles que des infections bactériennes ou la polyarthrite rhumatoïde.
* Les polynucléaires éosinophiles – Ils sont facilement reconnaissables dans les frottis colorés car ils présentent de grosses granulations orangées. Généralement peu nombreux (1-3% des leucocytes), ils peuvent augmenter au cours des allergies et des infections parasitaires.
* Les polynucléaires basophiles – Ils présentent tous des grosses granulations noires et sont le type de globules blancs le moins représenté (1%). Une augmentation du nombre de basophiles n’est pas fréquente. Ils peuvent augmenter dans certaines leucémies, la varicelle, la colite ulcéreuse, ou après une vaccination.
 
• Les monocytes – Ce sont généralement les plus grands des globules blancs (12-20 µm) et ils sont souvent appelés cellules « scavenger » car ils sont capables de phagocytose. Ils peuvent ingérer des particules telles que les débris cellulaires, des bactéries ou d'autres particules insolubles.
• Les cellules lymphoïdes – Les lymphocytes sont de plus petite taille (10-12 µm) et ont un cytoplasme homogène et un noyau rond et lisse. Ces cellules sont responsables de la production d'anticorps (immunoglobulines) ou ont un rôle complexe dans l'organisation des réponses d'autres globules blancs. Certains peuvent aussi  reconnaître et attaquer des certains micro-organismes ou même des cellules cancéreuses.
Voir la fiche « globules blancs » pour plus de détails.
 
Les plaquettes
Ce sont des fragments de cellules qui proviennent de grandes cellules de la moelle osseuse appelées mégacaryocytes. Ils sont libérés dans le sang périphérique sous forme de fragments de cytoplasme à partir de la moelle osseuse. Quand il y a lésion des vaisseaux sanguins ou d'autres causes de saignements, les plaquettes sont activées et commencent à s'agglutiner pour former des agrégats, qui vont initier la formation d'un caillot de sang. Vous devez avoir un nombre suffisant de plaquettes pour contrôler le saignement. S’il y en a trop peu, la capacité à former un caillot est altérée et cela peut mettre en danger le pronostic vital. Chez certaines personnes, il y a production d’un trop grand nombre de plaquettes, ce qui interfère avec la fluidité de la circulation du sang et augmente le risque de développer un caillot sanguin. Ces mêmes personnes peuvent également avoir des saignements parce que certaines des plaquettes produites en excès peuvent ne pas être fonctionnelles malgré un aspect normal.
L’analyse des plaquettes est généralement effectuée au cours de la NFS. Un nombre anormalement bas ou élevé de plaquettes peut être évalué sur le frottis sanguin qui permettra de visualiser directement les anomalies de forme ou de taille.
 
Y a t-il d’autres choses à savoir ?
 
Voici quelques exemples de situations qui peuvent modifier ou invalider les résultats d'un frottis sanguin:
• Le patient a reçu une transfusion sanguine récemment
• Le patient a une concentration augmentée des protéines dans le sang
• L’échantillon de sang est coagulé
• Le sang a été collecté dans un mauvais tube à échantillon ou le tube n’a pas été assez rempli
• Le frottis sanguin a été mal étalé ou mal coloré
• L’échantillon sanguin est trop vieux pour permettre de faire un frottis sanguin

Le contenu a été actualisé le: 14.02.2014

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.