Hématocrite

Synonymes: Hct
Nom officiel: Hématocrite
Examens apparentés: NFS

Dans quel but est-il prescrit ?
L'hématocrite peut être utilisé pour dépister, aider au diagnostic ou au suivi de pathologies affectant les GR. Il est souvent prescrit avec un dosage d'hémoglobine en tant qu'examen rapide et simple d'évaluation des GR ou bien dans le cadre d'une numération globulaire (NG) comme une partie intégrante d'un bilan de routine.
Cet examen peut être prescrit pour:    
dépister, diagnostiquer ou évaluer la sévérité d'une anémie (GR bas, hémoglobine basse et hématocrite bas) ou d'une polyglobulie (GR élevés, hémoglobine élevée, hématocrite élevée)
Suivre la réponse au traitement d'une anémie ou d'une polyglobulie ou d'autres pathologies affectant la durée de vie des GR
Aider à la prise de décision de transfusion de GR ou d’autres traitements de l'anémie sévère
Evaluer une déshydratation
 
Certaines pathologies affectent la production de GR par la moelle osseuse et peuvent provoquer une augmentation ou une baisse des GR matures dans le sang circulant. D'autres pathologies peuvent affecter la durée de vie des GR dans le sang circulant. S’il existe une destruction augmentée des GR (hémolyse) ou une perte de GR (saignement) et/ou si la moelle osseuse n'est pas capable de produire de nouveaux GR suffisamment rapidement, alors le nombre total de GR et l'hématocrite vont diminuer, provoquant une anémie.
Cet examen peut indiquer si il existe un problème de production et/ou de durée de vie des GR mais il ne peut pas déterminer la cause sous jacente. En plus de la NG, les autres examens pouvant être réalisés dans le même temps ou par la suite pour établir une cause comprennent un frottis sanguin, un dosage des réticulocytes, un bilan martial, un dosage de vitamine B12 et folates et, dans les pathologies plus sévères, un myélogramme. 
 
 
Quand est-il prescrit?
L'hématocrite est prescrit en routine comme une partie de la NFS. Il peut également être prescrit seul ou avec un dosage d'hémoglobine comme une partie d'un bilan de routine. Ces examens sont le plus fréquemment prescrits devant des symptômes évoquant une maladie qui affecte les GR comme l'anémie et la polyglobulie.
 
Les symptômes de l'anémie comprennent:
Faiblesse musculaire et fatigue
Manque d'énergie
Malaise
Pâleur
Essoufflement (Dyspnée)
 
Les symptômes de polyglobulies comprennent:
Troubles visuels
Etourdissement
Mauxl de tête (céphalées)
Rougeurs
Rate augmentée de volume
Démangeaison (prurit) à l'eau
 
Il peut parfois être prescrit devant des symptômes de déshydratation sévère, comme une soif intense, une sensation de bouche séche ou un manque de sueur ou d'urine.
 
Cet examen peut être réalisé plusieurs fois ou de façon régulière si un diagnostic de saignements actifs ou d'anémie chronique ou de polyglobulie à été posé, afin de déterminer l'efficacité du traitement. Il peut également être prescrit systématiquement chez les patients bénéficiant d'un traitement anticancéreux connu pour affecter la moelle osseuse.   
 
 
Comment interpréter le résultat ?
 
Les GR constituent habituellement 37% à 49% du volume sanguine total.
 
Puisque l'hématocrite est souvent réalisé dans le cadre d'une NFS, les autres résultats sont pris en compte. Une hausse ou une baisse de l'hématocrite doit être interprétée en fonction d'autres paramètres comme le nombre de GR, l'hémoglobine, le nombre de réticulocytes et/ou les indices érythrocytaires (VGM, CCMH, TCMH, IDR …). L'âge, le sexe et l'origine géographique du patient sont d'autres facteurs à prendre en compte. En général, l'hématocrite reflète les résultats du nombre de GR et de l'hémoglobine.
 
Les causes d'hématocrite bas comprennent:
Destruction excessive des GR, par ex. anémie hémolytique d'origine auto-immune ou liée à un défaut du GR lui même: hémoglobinopathie (drépanocytose), anomalie membranaire (sphérocytose héréditaire) ou enzymatique (déficit en G6PD)
Production diminuée d'hémoglobine (thalassémie)
Saignement aigu ou chronique du tractus digestif (ulcère, polypes, cancer colique) ou d'autre localisation (vessie, utérus) ou traumatique
Déficits nutritionnels (fer, folates, B12)
Atteinte de la moelle osseuse (toxique, radiation, chimiothérapie, infection, drogues)
Insuffisance rénale chronique (diminution de la production d'érythropoïétine (EPO), hormone produite par le rein stimulant la production de GR par la moelle osseuse)
Maladies Inflammatoires Chroniques
Pathologies de la moelle osseuse (anémie aplasique, syndrome myélodysplasique) ou cancer médullaire (leucémie, lymphome, myélome)
 
Les causes d'hématocrite élevé comprennent:
Déshydratation (c’est la cause la plus commune). Le volume de plasma diminuant, le nombre de GR par volume de liquide augmente artificiellement. Avec un apport hydro-sodé suffisant, l'hématocrite retourne à la normal.
Polyglobulie vraie (une maladie rare dans laquelle le corps produit un excès de GR de manière inappropriée)
Maladies respiratoires (le corps tente de compenser le manque d'oxygène lié au trouble de la fonction respiratoire en produisant plus de GR)
Cardiopathies congénitales (dans certaines formes une communication anormale entre les deux cotés du cœur conduit à un niveau d'oxygène abaissé dans le sang. Le corps tente de compenser en produisant plus de GR)
Tumeur rénales sécrétant de l'EPO
Fumeurs
Haute altitude (compensation du niveau bas d'oxygène dans l'air)
Causes génétiques (altération de la sesibilité à l’oxygène, anomalie de libération de l'oxygène par l'hémoglobine)
 
 
 
Y-a-t-il d'autres choses à savoir ?
 
Une transfusion récente affectera les résultats d'hématocrite.
La grossesse provoque habituellement une baisse de l'hématocrite liée à l'augmentation du volume plasmatique.

Le contenu a été actualisé le: 19.08.2014

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.