Ponction Biopsie Médullaire

Synonymes: moelle osseuse; analyse médullaire, myélogramme
Nom officiel: Aspiration de moelle osseuse; Biopsie de moelle osseuse; Biopsie médullaire au trocart. Tests apparentés : NFS, formule leucocytaire, réticulocytes, frottis sanguin, hémoglobine, hématocrite, numération plaquettaire, numération des leucocytes, numération des globules rouges.
Examens apparentés: NFS, Hémoglobine, Numération des Globules Rouges, Numération des Globules Blancs, Numération plaquettaire, Frottis sanguin

Qu'est-ce qui est analysé ?
 
La ponction biopsie médullaire est une procédure pour recueillir un échantillon de  moelle osseuse. La moelle osseuse est un tissu graisseux, qui se situe à l'intérieur de la cavité des grands os du corps. Ce tissu a une structure en nid d'abeille ou en éponge, constitué d'un réseau de fibres qui est rempli de liquide. Le liquide contient des cellules souches, des cellules à différents stades de maturation, et des "matières premières" comme le fer, la vitamine B12 ou l’acide folique et qui sont nécessaires pour la production des cellules. 
 
La ponction biopsie de moelle osseuse permet d’effectuer un prélèvement dans un but cytologique (myélogramme sur frottis), histologique (biopsie) ou pour des examens complémentaires (immunophénotypique ou cytogénétique) mais aussi pour la recherche de certains micro-organismes. La ponction de moelle osseuse (sternum ou os iliaque) consiste à recueillir par aspiration un échantillon de liquide contenant des cellules qui peuvent être étudiées sur frottis. Une biopsie ostéo-médullaire (crête iliaque) prélève une carotte cylindrique qui conserve la structure de la moelle et dont les coupes peuvent être étudiées. Ainsi la biopsie médullaire permet d’apprécier  les relations des cellules de la moelle osseuse entre elles et la cellularité globale, ainsi que le ratio entre les cellules médullaires et les adipocytes ou d'autres éléments présents dans l'échantillon.
 
Les globules rouges (hématies), les plaquettes, et les cinq différents types de globules blancs (leucocytes) sont produits dans la moelle osseuse en fonction des besoins. Le nombre et le type de cellules produites à un moment donné dépend de l'utilisation des cellules, de la perte cellulaire, et doit assurer un renouvellement continu des cellules âgées. Ainsi, les globules rouges, qui transportent l'oxygène dans l’organisme, ont une durée de vie d'environ 120 jours. La moelle osseuse module sa production de cellules afin de remplacer les globules rouges en fin de vie et d’en maintenir le nombre relativement constant dans le sang. La moelle osseuse augmente sa production de globules rouges à chaque fois que le nombre de globules rouges de la personne diminue, du fait de différents facteurs tels que des saignements ou une hémolyse. L’augmentation de la production se poursuit jusqu'à l’obtention d’un nombre suffisant de globules rouges dans le sang ou jusqu'à ce que la capacité maximale de production de la moelle osseuse soit atteinte. Si le besoin approche de cette capacité maximale, alors un nombre augmenté de réticulocytes (des globules rouges immatures) sera mis en circulation et retrouvé dans la circulation sanguine puisque la moelle osseuse tente de compense la perte accrue. Si les besoins dépassent la capacité de production de la moelle osseuse, alors le nombre de globules rouges dans le sang diminuera et le patient deviendra de plus en plus anémique, avec des symptômes tels qu’une pâleur, une fatigue et des difficultés respiratoires dues à la réduction du contenu en oxygène du sang.
 
De nombreuses maladies de la moelle osseuse, des cancers comme les leucémies, des carences en vitamines et en minéraux, des maladies héréditaires peuvent affecter la capacité de la moelle osseuse à produire un nombre suffisant de chacun des différents types de cellules sanguines et à les mettre en circulation. Ces maladies peuvent affecter le nombre total de cellules produites, la proportion des différentes cellules produites et/ou la fonction des cellules. Certains troubles médullaires peuvent conduire à un déficit en un ou plusieurs types cellulaires tandis que d'autres entraînent une production excessive d'un type spécifique ou d'un clone spécifique d'une cellule – c'est-à-dire une cellule unique qui se reproduit de façon incontrôlée.
 
La leucémie, par exemple, est un cancer des cellules sanguines. Elle se traduit par la production excessive d'un (ou de quelques) types de globules blancs au détriment des autres types de cellules et peut conduire à la libération de grandes quantités de globules blancs anormaux, immatures, dans le sang. Ces globules blancs ne peuvent pas lutter contre l'infection comme le font les globules blancs normaux, ce qui rend le patient plus vulnérable aux infections. Lorsque la production de globules blancs leucémiques étouffe la production de globules rouges dans la moelle osseuse, le patient devient anémique. De même, quand cette prolifération anormale entraine une diminution du nombre de plaquettes produites, cela rend le patient vulnérable aux ecchymoses et à des saignements excessifs. D'autres situations, telles que la carence en vitamine B12 ou en folates, conduisent à une anémie avec des globules rouges de grande taille et, parfois, des anomalies des globules blancs et des plaquettes. La carence en fer provoque une anémie avec des globules rouges de petite taille, parfois de forme anormale. Un autre trouble, la myélofibrose, est caractérisé par l’augmentation de la fibrose dans la moelle, ce qui comprime les cellules, conduisant à des modifications dans la forme des globules rouges et à des anomalies dans le nombre de cellules.
 
La ponction et/ou la biopsie médullaire sont des actes qui comprennent à la fois le recueil d’échantillons de moelle et l’examen de ceux-ci sous le microscope. Un biologiste spécialisé en hématologie et/ou un anatomopathologiste examinent sous un microscope un frottis médullaire ou un échantillon de biopsie médullaire coloré (à partir de la biopsie, on peut examiner le réseau fibreux et l’architecture du tissu médullaire, tandis qu’à partir du frottis fait avec la ponction on peut examiner les cellules). Le nombre, la taille et la forme de chacun des types de cellules présentes sont examinés, de même que les proportions de cellules matures et immatures. Si une leucémie est présente, ou qu’un autre cancer s'est propagé dans la moelle, il peut être diagnostiqué lors de cet examen; le type et la gravité de la maladie (stade) peuvent être déterminés.
 
Selon le type d’anomalie auquel pense le médecin, des tests complémentaires peuvent être réalisés sur l'échantillon de moelle. Dans le cas de la leucémie, des tests peuvent être effectués pour déterminer le type de leucémie. Il s'agit notamment de colorations spéciales ou de la mise en évidence de marqueurs antigéniques (immunophénotype ou "marqueurs de cellules") pour diagnostiquer exactement le type de leucémie qui est présent. Des colorations spéciales peuvent également être utilisées pour analyser la quantité de fer présente dans la moelle osseuse, et des tests sont parfois utilisés pour détecter des anomalies chromosomiques ou génétiques. De plus, la moelle osseuse peut être utilisée pour rechercher certains types d’infections qui peuvent s’accompagner d’une "fièvre d'origine inconnue".
 
 
Comment l'échantillon est-il recueilli ? 
 
La ponction de moelle osseuse et/ou la biopsie est effectuée par un médecin spécialiste ou un biologiste médical qualifié. L’aspiration isolée de moelle est généralement effectuée au niveau du sternum chez les adultes et les enfants. Les deux types d'échantillons peuvent être collectés à partir de l’os iliaque (bassin). Chez les nourrissons, les échantillons peuvent être prélevés à partir du tibia.
 
Le site de collecte pour effectuer une ponction et une biopsie  est la crête iliaque (arête supérieure) située à l'arrière du bassin. Certains patients peuvent recevoir un sédatif léger avant l'intervention. Il est généralement demandé au patient de se coucher sur le côté en chien de fusil pour la procédure. Le site de prélèvement est nettoyé avec un antiseptique et un anesthésique local est injecté. Lorsque le site de prélèvement est anesthésié, le médecin insère une aiguille à travers la peau et l'os. Pour une aspiration, le médecin attache une seringue à l'aiguille et tire sur le piston, aspirant une petite quantité de moelle dans la seringue - généralement quelques millilitres. Pour une biopsie de moelle osseuse, le médecin utilise une aiguille spéciale qui permet la collecte d'une carotte (un échantillon cylindrique) de moelle osseuse. 
Même si le site de prélèvement a été anesthésié, il est habituel de ressentir des sensations brèves de traction et/ou de poussée au cours de ces procédures. Une fois  l'aiguille  retirée, un pansement stérile est placé sur le site de prélèvement et une pression est appliquée. On demande alors au patient de se reposer en position allongée pendant quelques minutes, puis de garder le site de prélèvement au sec et recouvert pendant environ 48 heures.
 
 
Y a-t-il une préparation nécessaire pour cet examen ?
Aucune préparation préalable n’est nécessaire pour cet examen.

Le contenu a été actualisé le: 15.02.2014

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. Nous adhérons aux principes de la charte HONcode .

Pour information: vérifier ici.